Accueil » Actualité » Nouveaux Canon 5Ds et 5Ds R Vs Nikon D810

Nouveaux Canon 5Ds et 5Ds R Vs Nikon D810

Avec les nouveaux Canon EOS 5DS et 5DS-R, le record de définition sur plein format d’il y a 3 ans tombe de nouveau. Le capteur CMOS des Canon 5DS passe la barre symbolique des 50 MP (millions de pixels) dépassant ainsi allègrement le précédent record de définition détenu par le capteur Sony 36 MP qui équipe les boîtiers Nikon D800, D810 et Sony Alpha 7R.
Comme pour les Nikon D800 et D800E, qui avaient fait sensation à leur sortie en 2012 avec leurs 36 MP, le Canon 5DS se décline en deux versions : la version 5DS avec le filtre passe bas actif et la version 5DS-R qui annule l’effet du filtre passe bas.
Malgré ses capteurs pleins formats qui plafonnaient autour des 22 voire 24 MP, cela fait longtemps que Canon travaillait sur les capteurs très haute définition. Le fabricant avait notamment présenté en 2010, au salon Canon EXPO, un prototype d’un capteur APS-H (donc plus petit que celui du 5DS) de 120 MP… (d’ailleurs, il semblerait que ce capteur puisse être utilisé bientôt dans le domaine de la vidéo…). A l’époque, a priori, Canon avait deux problèmes à résoudre : avoir des processeurs capables de digérer la somme colossale d’informations que représentent les très hautes définitions et avoir des optiques ultra-performantes capables de tirer le meilleur de ces nouveaux capteurs… Le double DIGIC 6 inauguré avec le 7D mark II s’occupe des calculs et les nouveaux objectifs série L sortis ces dernières années devraient répondre à l’exigence de qualité optique… Simultanément Canon a d’ailleurs annoncé le zoom 11-24 F/4 L USM qui, n’en doutons pas, devrait être à la hauteur du nouveau boîtier de la marque.

Pour parler des caractéristiques de ces deux nouveaux boîtiers Canon EOS 5DS et 5DS-R, j’ai choisi de les comparer à d’autres appareils concurrents et en particulier au récent Nikon D810 (version améliorée du D800, premier appareil plein format de 36 MP).

Comme pour les autres comparatifs déjà effectués sur ce site, une codification met en avant les différences et similitudes :

  • S’il n’y a aucune différence entre les 2 appareils photo, les 2 colonnes sont fusionnées. Une caractéristique commune jugée importante sera indiquée en vert pour un point positif, en rouge pour un point négatif.
  • Les différences jugées suffisamment importantes entre les 2 APN ont été mises en exergue par des couleurs :
    • Le vert marque un point positif, une différence significative positive par rapport à l’autre modèle.
    • A l’inverse, le rouge met en avant une insuffisance, une différence importante pouvant être gênante par rapport à l’autre modèle.
    • Lorsque sur la même ligne, il y a sur un modèle du rouge et sur l’autre du vert, la différence est jugée particulièrement importante.
Attention, ce système de mise en valeur par les couleurs n’est qu’une appréciation très personnelle en lien avec ma pratique photographique. Certains pourront juger une différence comme minime et sans importance alors que d’autres jugeront la même différence comme essentielle…

Tableau des caractéristiques du Canon 5Ds Vs Nikon D810

Dans ce tableau, la deuxième colonne donne les caractéristiques du Canon EOS 5DS et met en avant les deux seules différences avec le 5DS R (le prix et l’annulation du filtre passe bas). La dernière colonne permet de comparer les caractéristiques du 5DS au dernier Nikon haute définition, le D810. Toutefois, si dans cette colonne l’essentiel des données concerne le D810, à l’occasion, les caractéristiques d’autres boîtiers tels que le D800 et le Pentax 645Z sont précisées lorsque les informations me semblaient intéressantes. Avec des boîtiers ayant une telle définition, Nikon et maintenant Canon pourraient en effet chasser sur le terrain des fabricants de moyens formats. Par exemple le Pentax 645Z qui est un moyen format « abordable » (comptez quand même près de 8000 €…) a une définition équivalente au nouveau Canon.

Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810 (ou autre)
Date de sortie Juin 2015 Nikon D800 / D800E : Mars/Avril 2012
Nikon D810 : Juillet 2014
Pentax 645Z (moyen format) : Juin 2014
Prix 5Ds : 3600 €
5Ds R : 3800 €
Nikon D800 / D800E : 2900 / 3200 €
Nikon D810 : 3200 €
Pentax 645Z : 7990 €
Type de photos de prédilection Paysages, mode, publicité… (grands tirages, panneaux publicitaires, couvertures de magazines…)
Processeur Double DIGIC 6
(Idem Canon EOS 7D mark II)
EXPEED 4
CAPTEUR Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810 (ou autre)
Type de capteur CMOS
Taille capteur 24 × 36 mm Nikon D810 : 24 × 35,9 mm
Pentax 645Z : 43,8 x 32,8 mm
Nombre de pixels effectifs
(millions de pixels)
50,6 MP Nikon D810 : 36,3 MP
Pentax 645Z : 51,4 MP
Filtre passe bas 5Ds : oui, intégré
5Ds R : effet annulé
Nikon D800 : oui
Nikon D800E : effet annulé
Nikon D810 : non
Pentax 645Z : non
OBJECTIF Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
Monture objectifs (compatibilité) Monture EF
Non compatibles avec les objectifs EF-S
Monture AF
Compatible avec les objectifs DX : utilise la zone d’image DX 24 × 16mm (1,5×)
Distance focale Égale à celle de l’objectif Égale à celle de l’objectif (FX)
1,5× la focale de l’objectif (DX)
IMAGE Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810 / Pentax 645Z
Format des photos RAW (14 bits) ; JPEG RAW (14 bits) ; JPEG ; TIFF
Ratio d’aspect par défaut 3:2 Nikon D810 : 3:2
Pentax 645Z : 4:3
Dimensions maximales image (pixels) 8688 × 5792 px Nikon D810 : 7360 x 4912 px
Pentax 645Z : 8256 x 6192 px
Recadrages – Les modes « crop »
(pixels / millions de pixels)
• 1,3 (format APS-H) : 6768 × 4512 px (soit 30,54 MP)
• 1,6 (format APS-C) : 5424 × 3616 px (soit 19,61 MP)
Nikon D810 :
• 1,2 (format 30 x 20 mm)
• 1,5 (format DX 16 x 24 mm) : 4800 x 3200 px (soit 15,36 MP)
• 5:4 (format 30 x 24 mm)
Viseur 3 facteurs de cadrage :
• 1,3x (format APS-H),
• 1,6x (format APS-C)
• 1x (plein format)
4 facteurs de cadrage :
• 1,2x (30×20)
• 1,5x format DX (24×16)
• 5:4 (30×24)
• 1x format FX (36×24)
VIDEO Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
Format de fichier MOV
Format vidéo H.264 / MPEG-4 AVC
Format audio PCM linéaire
Vidéo max : taille et cadence Full HD 1920 × 1080 pixels
30 | 25 | 24 im./s
Full HD 1920 × 1080 pixels
60 | 50 | 30 | 25 | 24 im./s
Microphone interne son vidéo Mono Stéréo
Niveau d’enregistrement du son réglable manuellement Oui
MISE AU POINT Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
Collimateurs AF 61 dont 41 croisés (de type croisé f/4, dont 5 collimateurs de type double croisé à f/2,8 et 1 collimateur de type croisé à f/8) 51 dont 15 croisés
Plage de fonctionnement AF (à 20°C et pour 100 ISO) -2 à 18 IL -2 à 19 IL
AF jusqu’à F8 Oui (prise en charge par le capteur central) Oui (prise en charge par 11 collimateurs)
Micro-réglage AF +/- 20 niveaux jusqu’à 40 objectifs individuellement +/- 20 niveaux jusqu’à 20 objectifs individuellement
Micro-réglages AF sur la focale mini et maxi d’un zoom Oui (très probable, comme sur le 5D mark III ; à confirmer) Non
EXPOSITION Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
Mesure d’exposition TTL sur 252 zones SPC double couche. Capteur de mesure RVB + IR (infrarouge) de 150.000 pixels (Idem EOS 7D Mark II). Système TTL avec capteur RVB d’environ 91 000 photosites.
Modes de mesure • Mesure évaluative (couplée aux collimateurs AF).
• Mesure sélective : 6,1 % du viseur, au centre.
• Mesure spot : 1,3 % du viseur, au centre.
• Moyenne à prédominance centrale
• Mesure matricielle (couleur 3D III).
• Mesure pondérée centrale : environ 75 % de la mesure porte sur un cercle central de 12 mm par défaut réglable à 8, 15 ou 20 mm ou bien sur la moyenne du cadre.
• Mesure Spot : mesure sur un cercle d’environ 1,5 % du viseur centré sur la zone de mise au point sélectionnée.
• Mesure pondérée hautes lumières : l’appareil photo accorde le plus d’importance aux hautes lumières.
Sensibilité • 100-6400 standard
• extensible à 50 (L), 12800 (H1)
• 64-12800 standard
• extensible à 32 (Lo), 51200 (Hi)
Correction d’exposition +/-5 IL par paliers de 1/2 ou de 1/3
Bracketing d’exposition (AEB) Sur 2, 3, 5 ou 7 vues et max +/-3 IL entre chaque vue. • 2 à 9 vues par incrément de 1/3, 1/2, 2/3 ou 1 IL
• 2 à 5 vues par incrément de 2 ou 3 IL.
OBTURATEUR Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
Type Mécanique à plan focal contrôlé électroniquement
Vitesse d’obturation maximale 1/8000 s
PRISE DE VUE Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
Modes de prises de vues Scène intelligente auto (A),
Programme d’exposition automatique (P),
Priorité à la vitesse (Tv),
Priorité à l’ouverture (Av),
Manuel (photo et vidéo),
Pose longue (B),
Personnalisé (C1 à C3)
Auto programmé avec décalage du programme (P),
Auto à priorité vitesse (S),
Auto à priorité ouverture (A)
Manuel (M) / pose longue
Modes d’acquisition silencieux (hors Live View) Oui, mode vue par vue et mode rafale silencieux
Rafale maxi 5 images/s
Intervallomètre Oui, intervalle et nombre de prises de vue réglable / minuteur de pose longue disponible. Oui, temporisation du déclenchement, intervalle et nombre de prises de vue réglable.
Exposition multiple (surimpression) Oui
Prise de vue HDR – grande plage dynamique (JPEG) Oui
Fonction anti-scintillement (éclairage fluorescent…) Oui, détection des oscillations de la lumière (Idem EOS 7D Mark II). Oui, option de réduction du scintillement.
Viseur • Type : Pentaprisme
• Couverture : 100 %
• Agrandissement : 0,71x
• Dégagement oculaire : 21 mm
• Réglage dioptrique : -3/+1 dioptries
• Type : Pentaprisme
• Couverture : 100 %
• Agrandissement : 0,7x
• Dégagement oculaire : 17 mm
• Réglage dioptrique : -3/+1 dioptries
MONITEUR LCD Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
Ecran LCD • 3,2 pouces (8,11 cm)
• 1 040 000 points
• 3,2 pouces (8,11 cm)
• 1 229 000 points
Ecran LCD tactile Non
Ecran orientable Non
Options d’affichage de l’écran LCD • Écran de contrôle rapide (quick menu) personnalisable
• Réglages de l’appareil photo
• Niveau électronique sur deux axes
• Réglages de l’appareil photo
• Niveau électronique sur deux axes (horizon virtuel)
MODE LIVE VIEW Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
AF par l’écran (Live View) AF par détection de contraste : Mode direct, mode de détection de visage en direct.
AF par détection de phase : Mode rapide (mais avec perte temporaire de l’image).
AF par détection de contraste : choix de la zone AF automatique (mode priorité visage et suivi du sujet) ou manuel (zone large ou zone normale).
Aide à la mise au point manuel par l’écran (Live View) Zoom 6 ou 16x Fonction loupe jusqu’à 32x
Options d’affichage Live View 3 quadrillages, histogramme 1 quadrillage, histogramme
FLASH INTEGRE Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
Flash intégré Non Oui (nombre guide : 12)
Vitesse de synchronisation du flash 1/200 s 1/250 s
INTERFACE / AUTRES FONCTIONNALITES Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
Cartes mémoire Double logement pour cartes :
• 1 Compact flash (compatible norme UDMA 7 haute vitesse)
• 1 SD/SDHC/SDXC
Interface ordinateur USB 3.0
Sortie HDMI Oui, HDMI de type C
Prise microphone externe Oui, stéréo
Prise casque Non Oui, stéréo
Protecteur de câble Oui (évite de débrancher par inadvertance le câble et d’endommager la borne)
GPS En option
Wi-Fi En option
ALIMENTATION Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
Batterie Lithium-Ion LP-E6N (tension 7,2 V / Capacité 1865 mAh) : batterie compatible avec le modèle LP-E6 (Idem EOS 7D Mark II). Lithium-Ion EN-EL15 (tension 7 V / Capacité 1900 mAh)
Autonomie batterie (norme CIPA : 23°, 50% ambiance / 50% flash) 700 prises de vue 1200 prises de vue
CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES Canon EOS 5DS et 5DSR Nikon D810
Matériau du boîtier Carrosserie du boîtier en alliage de magnésium
Résistance Humidité / Poussière Oui
Environnement d’utilisation 0 à 40 °C, 85 % d’humidité maxi
Durée de vie (nombre de déclenchements prévus) 150 000 cycles 200 000 cycles
Dimensions 152 × 116,4 × 76,4 mm 146 × 123 × 81,5 mm
Poids (boîtier seul) 845 g 880 g
Liens e-commerce1
Digit-Photo
CANON 5DS nu reflex numérique
CANON 5DSR nu reflex numérique
NIKON D810 nu reflex numérique
MissNumerique CANON 5DS nu reflex numérique
CANON 5DSR nu reflex numérique
NIKON D810 nu reflex numérique
NIKON D810A nu reflex numérique
NOTE (1) : En achetant par ces liens, le prix est le même, mais vous soutenez le blog (je reçois une petite commission). Merci !
Lien de téléchargement du mode d’emploi des boîtiers CANON EOS 5DS et 5DSR (fichier au format PDF). Les deux boîtiers partagent le même mode d’emploi.

Le Canon 5DS en quelques points

Histoire de faire la fine bouche, en dehors du capteur à la définition monumentale de 50 MP, on pourrait reprocher au Canon 5DS de ne pas vraiment innover.

Des caractéristiques et fonctionnalités déjà vues

En effet, pour l’essentiel, il reprend les caractéristiques d’autres boîtiers Canon :

  • Boîtier et ergonomie du 5D mark III.
  • Double processeur DIGIC 6 du 7D mark II.
  • Système AF de l’EOS 5D Mark III.
  • Avec en plus l’EOS iTR (Intelligent Tracking and Recognition) et système EOS iSA (Intelligent Subject Analysis) : les systèmes de détection des visages et suivi des couleurs déjà présents sur le Canon EOS 1DX et le 7D mark II.
  • Capteur de mesure de l’EOS 7D Mark II.
  • Fonction anti-scintillement (éclairage fluorescent…) inaugurée avec le 7D mark II.

Outre la définition de 50 MP du capteur, notons tout de même quelques améliorations techniques propres à ce boîtier.

Les nouvelles améliorations

Les 3 premières de la liste sont directement liées à la définition record du 5DS :

  • Nouveau mécanisme qui réduit le flou de bougé causé par les vibrations du miroir (très important avec une telle définition !).
  • Nouveau viseur avec 3 options de cadrage : 1.3x, 1.6x ou 1/1 et avec possibilité de griser les zones extérieures au cadrage choisi (les définitions associées ont été précisées dans le tableau comparatif).
  • Nouveau style d’image très détaillé pour optimiser le rendu des détails du capteur.
  • Ecran de contrôle rapide (touche Q) personnalisable (choix des fonctions à afficher, taille et position à l’écran).
  • Fonction Time-Lapse qui crée directement une vidéo (par assemblage de photos prises à intervalles réguliers).
  • Nouveau réglage de balance des blancs automatique pour la correction des lumières tungstène : « priorité ambiance » pour préserver le naturel et les teintes chaleureuses ou « priorité aux blancs » pour corriger la dominante colorée de ce type d’éclairage.

Enfin, pour conclure notre petit tour d’horizon, voici quelques éléments ou fonctions qui brillent par leur absence :

Éléments ou fonctionnalités manquantes

  • Toujours pas de flash intégré comme sur les autres pleins formats de la marque (pourtant bien utile en particulier pour déboucher les ombres ou piloter à distance d’autres flashs…).
  • Pas d’écran orientable et encore moins tactile
  • Ni Wifi, ni GPS (par comparaison, le Sony Alpha 7R de 36 MP a un écran orientable et le Wifi).
  • Pour les vidéastes : pas de technologie Dual Pixel pour un AF efficace en LiveView et vidéo (comme sur le 70D ou le 7D mark II). Pas de cadence 60 im/s, ni de 4K, ni même de prise casque

Mais le Canon 5DS va surtout être attendu du côté de la qualité et de la finesse de rendu de ses images… reste à patienter pour lire les premiers tests !
Ce qui est sûr, c’est qu’avec un tel boîtier, il faudra opter pour des objectifs d’exception (notamment les dernières optiques L de chez Canon) pour vraiment apprécier ce que la bête a dans le ventre… et, pour ceux qui souhaiteraient investir, cela obligera aussi à se demander si les capacités de stockage (cartes, disques durs…) et de calcul de son ordinateur actuel seront suffisantes (et oui, qui dit définition record, dit également, fichiers numériques lourds à traiter et à stocker)…

NOTEZ L'ARTICLE (survolez l'étoile correspondante à la note puis cliquez dessus)
►| Note moyenne de 3.7 /5 attribuée par 12 votant(s) |

À propos de : Hervé (LuzPhotos)

Hervé Drouet, photographe professionnel au pays basque, spécialiste formation photo et rédacteur du blog LuzPhotos.

6 commentaires

  1. Aharon Boyadjian

    Bonjour, je voudrais avoir votre avis sur l’utilité des très hautes définitions des récents Canon 5D. Pourquoi, d’autre part, ces boîtiers n’ont pas la vitesse de rafale du Canon 7D ou 7D mark 2 ? Finalement, que me conseillez-vous d’acheter ? Il faut que je vous dise que je ne suis pas professionnel. Je paie moi-même tous mes appareils. J’ai déjà un 7D, avec l’objectif 70-200, 2,8 de Canon. Je fais des photos de sports (en amateur) et des photos à partir d’avion de ligne de tourisme.
    Une dernière question, sans vouloir abuser de votre temps : quel objectif Macro pourrais-je acheter pour faire des photos sur photos ou des photos dans des livres ou magazines.

    Merci d’avance pour vos conseils toujours avisés.

    A.B.

    • Concernant l’utilité des capteurs très hautes définitions, je vois principalement les avantages suivants :
      – pouvoir effectuer de très grand tirages (notamment dans le domaine de la pub, mode, architecture…)
      – pouvoir recadrer plus largement en gardant une taille de photo encore exploitable (parfois utile lorsque le sujet reste trop éloigné, trop petit dans le cadre ou encore pour améliorer une composition lorsque l’utilisation du collimateur central est privilégié…)
      – peut être aussi, pour des usages particuliers comme des photos scientifiques où il est nécessaire d’avoir le maximum de détails
      Attention par contre, en plus du prix élevé de ces boîtiers, le poids des fichiers risque aussi d’entraîner d’autres dépenses cachées (ordinateur puissant, grandes capacités de stockage…)
      Pour la vitesse rafale plus lente qu’un 7D, cela me semble plutôt logique : il faut réussir à traiter très rapidement beaucoup plus d’informations pour chacune des photos.
      A mon avis, une telle définition n’est pas nécessaire pour la grande majorité des photographes. Avec les 20,2 Mpix du 7D mk II vous faites déjà des tirages A3 (42 x 29,7 cm) à plus de 300dpi (une haute résolution plutôt réservée à des petit tirages) donc avec une résolution de 150 dpi (tout à fait raisonnable pour un grand tirage), vous avez un tirage du double de taille (84 x 60 cm environ)… largement suffisant pour la plupart d’entre nous !

      Pour le dernier point (objectif macro), c’est bien de la reproduction de tirage photos ou de livres ou magasines dont il s’agit ?
      S’il s’agit de reproduction de documents, donc de numérisation, à mon avis, le plus simple et le plus rapide serait sans doute d’utiliser un bon scanner…

      • Aharon Boyadjian

        Je vous remercie pour les renseignements concernant les capteurs hautes définitions et les prises de vue en rafale.
        Pour l’objectif macro, je le préfère à un bon scanner que j’ai déjà, mais je ne peux transporter le scanner pour l’utiliser n’importe où.
        Même chez moi, il est plus facile et plus rapide de tiare des photos que de scanner.
        Pour l’objectif macro, j’aurais préféré un zoom plutôt qu’un objectif fixe.
        Je vous remercie encore.

        A.B.

        • Normalement quand on parle d’objectif macro, ce sont des objectif capables d’avoir un rapport de grandissement de 1:1 (voire plus dans de rares cas). C’est à dire que l’image d’un objet de 1 cm aura aussi une taille de 1 cm sur la capteur de l’appareil photo.
          Ces objectifs spécialisés (souvent assez chers) sont des objectifs à focale fixe. Après, il peut exister des zooms qui utilisent abusivement le terme « macro ». Ce sont juste des zooms où la distance de mise au point minimale est assez faible et permet donc un rapport de grandissement honorable (mais bien inférieur à 1:1). Dans ce cas, on parle plutôt de proxyphotographie (« photographie de près »).
          Dans votre cas, si c’est juste pour reproduire rapidement des documents dans le but de les visualiser et les relire après, à mon avis, pas besoin d’objectif macro, n’importe quel zoom fera très bien l’affaire (même votre smartphone que vous avez toujours avec vous pourra très bien s’en charger, si la qualité esthétique n’est pas une priorité). Si par contre, il s’agit de faire une reproduction fidèle (en particulier de photos), le scanner sera beaucoup plus simple à utiliser qu’un appareil photo. Dans ce dernier cas, vous allez en effet être confronté à un tas de petits problèmes, certes surmontables, mais qui ne me semblent pas très compatibles avec la facilité et la rapidité que vous semblez rechercher : éclairage non uniforme, reflets sur le support, planéité de l’oeuvre, parallélisme et symétries, monté en iso pour des photos faite en intérieur…

  2. Aharon Boyadjian

    Merci pour ces renseignements complets, Hervé. Je comprends mieux à présent.

  3. Ajout d’un de lien pour télécharger le mode d’emploi des Canon EOS 5DS et 5DSR sur le site de Canon (fichier pdf disponible depuis début juin).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque *

*