Accueil » Actualité » Nouveau Tamron 150-600mm G2 Vs 150-600 première génération

Nouveau Tamron 150-600mm G2 Vs 150-600 première génération

Fin 2013, début 2014, Tamron avait été le premier à lancer un téléobjectif 150-600 mm a un prix abordable (comparé à celui des longues focales proposées par les leaders du marché). Tamron avait été rapidement suivi par Sigma qui annonçait fin 2014, 2 versions Sigma 150-600 mm (une version « Sports » haut de gamme et une version « Contemporary » en concurrence directe avec le Tamron 150 600 mm).

Nouveau TAMRON SP 150-600mm F/5-6.3 Di VC USD G2

Plus de 2 ans après, Tamron annonce le nouveau Tamron 150-600mm G2 (« G2 » signifie « 2ème génération ») : quelles sont les points communs, les nouveautés par rapport à la première version ? Est-ce que les améliorations pourraient justifier que les possesseurs du Tamron 150-600mm première génération passent au 150-600 G2 ? Voici un tableau comparatif entre le Tamron première génération et le Tamron 150-600 G2. Ce tableau rassemble toutes les caractéristiques techniques et commerciales publiées par Tamron.

Si vous cherchez plutôt le tableau comparatif des caractéristiques et fonctionnalités du nouveau Tamron 150-600 mm G2 comparées à celles des objectifs Sigma 150-600 mm (Contemporary et Sports), c’est par ici que ça se passe : Comparaison du nouveau Tamron 150-600mm G2 avec le Sigma 150-600 mm
Comme pour tous les tableaux comparatifs présentés sur le blog, j’utilise une codification de mise en avant des différences et similitudes :

  • S’il n’y a aucune différence entre les 2 objectifs, les 2 colonnes sont fusionnées.
  • Les différences jugées suffisamment importantes entre les 2 objectifs ont été mises en exergue par des couleurs :
    • Le vert marque un point positif, une différence significative positive par rapport à l’autre modèle.
    • A l’inverse, le rouge met en avant une insuffisance, une différence importante pouvant être gênante par rapport à l’autre modèle.
    • Lorsque sur la même ligne, il y a sur un modèle du rouge et sur l’autre du vert, la différence est jugée particulièrement importante.
Attention, ce système de mise en valeur par les couleurs n’est qu’une appréciation personnelle en lien avec ma pratique photographique. Certains pourront juger une différence comme minime et sans importance alors que d’autres jugeront la même différence comme essentielle…

Tableau comparatif Tamron 150-600 mm Vs Tamron 150-600 mm G2

ModèleAncien TAMRON SP 150-600mm F/5-6.3 Di VC USDNouveau TAMRON SP 150-600mm F/5-6.3 Di VC USD G2
Date de sortieJanvier 2014Octobre 2016 (date de sortie prévue précisément le 13/10/2016)
MontureCanon (EF), Nikon (F), Sony (A)1
Numéro d’articleA011A022
Format maximal capteur24 x 36 mm
Plage focale150-600 mm
Plage focale sur APS-C coef 1,5 /
Coef 1,6 (Canon)
225-900 mm /
240-960 mm
Rapport de grandissement1:5 (0.2x)1:3.9 (0.26x)
Ouvertures maximalesf/5-6.3
Ouvertures minimalesf/32-40
Formule optique20 lentilles, 13 groupes21 lentilles, 13 groupes
Nombre de lamelles du diaphragme9
Diaphragme électromagnétique2Montures Canon uniquementMontures Canon et Nikon3
AutofocusMoteur USD (Ultrasonic Silent Drive)Moteur USD (Ultrasonic Silent Drive). Même type de moteur mais Tamron indique que « la vitesse d’autofocus est significativement améliorée » ou encore parle d’un AF « plus rapide et plus précis » par rapport à la version précédente « grâce à une amélioration du micro logiciel interne » (firmware).
Retouche manuelle de point (AF enclenché)Oui
Autofocus débrayable (focus manuel)Oui : sélecteur AF/MF
Distance minimale de mise au point2,7 m2,2 m
Sélecteur de plages de distance de mise au pointOui positions « Full » (2,7 m à l’infini) et « 15 m – infini »Oui positions « Full » (2,2 m à l’infini), « 10 m – infini » ou « 2,2 m – 10 m »
Échelle des distancesOui
Échelle de profondeur de champNon
StabilisationOui, système VC (Vibration Compensation)Oui, système VC (Vibration Compensation) amélioré. 3 modes sélectionnables :
• Mode 1 : mode standard, stabilisation au viseur et stabilisation de l’image sur le capteur.
• Mode 2 : Dédié à la photo en mode filé.
• Mode 3 : la stabilisation se fait prioritairement au niveau du capteur (captation de l’image) au détriment de la stabilisation au viseur (confort de visée) : le gain d’efficacité annoncé serait de 4,5 IL (selon les normes établies par le CIPA, Camera & Imaging Products Association)
Stabilisation débrayableOui (sélecteur VC : ON/OFF)
Mode spécifique de stabilisation pour les filésNon 4Oui : mode 2 dédié
Système de verrouillage du zoomOui (sélecteur « LOCK ») à 150 mm uniquement (pour éviter l’allongement involontaire du fût de l’objectif)Oui, à toutes les focales (système « FLEX ZOOM LOCK ») par un simple glissement de la bague de zoom
Système rapide pour passer du mode paysage au mode portraitOui
Diamètre du filtre95 mm
Rotation élément avantNon
Objectif de longueur fixeNon
Longueur minimale25,78 cm26,02 cm
Diamètre10,56 cm10,84 cm
Poids objectif seul1,95 Kg2,01 Kg
TropicalisationOuiOui, plus de joints d’étanchéité que dans le Tamron 150-600 première génération et lentille frontale traitée à la fluorine (matériau qui repousse l’eau et les corps gras).
Couleurnoir
Collier de piedOui (avec un seul pas de vis)Oui, plus long avec 2 pas de vis ; compatible Arca Swiss
Autres accessoiresPare-soleil, bouchonPare-soleil, bouchon, étui souple
Compatibilité avec les multiplicateurs de focale de la marqueNonOui avec les nouveaux téléconvertisseurs Tamron développés spécifiquement pour le nouveau SP 150-600mm G2 :
• Multiplicateur 1.4x (rapport de grandissement 1:2.8 / focale résultante sur plein format : 210-840 mm / sur APS-C coef. 1,5 : 315-1260 mm / sur APS-C Canon coef. 1,6 : 336-1344 mm) : en visée reflex, mise au point manuelle5 sauf pour les boîtiers autorisant l’AF à f/8 (l’AF risque d’être capricieux avec des sujets peu lumineux et faiblement contrastés).
• Multiplicateur 2x (rapport de grandissement 1:2 / focale résultante sur plein format : 300-1200 mm / sur APS-C coef. 1,5 : 450-1800 mm / sur APS-C Canon coef. 1,6 : 480-1920 mm) : pas d’autofocus en visée reflex, mise au point manuelle5.
Firmware de l’objectif réglableNonOui, avec la console TAP-in vendue séparément (environ 90 €)
• mise à jour du firmware
• microréglages précis de l’autofocus
• réglage de la retouche manuelle de la mise au point
• réglage de la fonction de stabilisation (VC)
Réglages personnalisésNon (contrairement à Sigma qui propose avec son dock USB, 2 personnalisations C1 et C2 accessibles par un sélecteur sur l’objectif)
PrixPrix conseillé au lancement : 1400 €
Prix constaté début septembre 2016 : 900 € (1000 € en monture Sony)
Prix conseillé au lancement : 1599 € (200 € de plus que l’ancienne version, soit tout de même une augmentation d’un peu plus de 14%)
Lieu de fabricationChine
Garantie constructeur5 ans6 / 10 ans en Suisse
Liens e-commerce AmazonTamron 150-600 mm
monture Canon
monture Nikon
monture Sony A
Tamron 150-600 G2
monture Canon
monture NikonTéléconvertisseurs Tamron
TC-X14E 1.4x pour objectif Canon
TC-X14E 1.4x pour objectif Nikon
TC-X20E 2x pour objectif Canon
TC-X20E 2x pour objectif Nikon
Liens e-commerce MissNumeriqueTamron 150-600 mm
monture Canon
monture Nikon
monture Sony A
Tamron 150-600 G2
monture Canon
monture Nikon
monture SonyTéléconvertisseurs Tamron
TC-X14E 1.4x pour objectif Canon
TC-X14E 1.4x pour objectif Nikon
TC-X20E 2x pour objectif Canon
TC-X20E 2x pour objectif Nikon

NOTES DU TABLEAU :

(1) Monture : Pour la monture Sony, l’objectif Tamron n’a pas la stabilisation car elle est intégrée au boîtier (le terme « VC » ne figure donc pas dans l’intitulé du produit).

(2) Ce système permet un contrôle très précis de l’ouverture du diaphragme.

(3) Disponible uniquement pour les appareils photos Nikon compatibles avec un diaphragme électromagnétique : D3100, D3200, D3300, D5000, D5100, D5200, D5300, D5500, D7000, D7100, D7200, D300, D300s, D600, D610, D700, D750, D800, D800E, D810, D810A, D3x, D3s, D4, D4s, Df, D500, D5 (liste donnée par Tamron au 01/09/2016)

(4) Pour la première génération de Tamron 150-600 mm, une mise à jour de firmware (sortie aux alentours de mai 2015) permet de laisser la stabilisation activée lors d’un filé (le système sélectionnera automatiquement le mode de stabilisation le plus adapté en fonction du mouvement de l’optique).
• Les objectifs Tamron 150-600 mm G1 à monture Canon ayant les numéros de série suivants disposent déjà de ce nouveau firmware : 055889 à 055907, 055909 à 055986, 055988 à 056009, 057062 à 057151, 058382 à 058501, 058832 à 058951, 059102 et supérieur
• Les objectifs Tamron 150-600 mm G1 à monture Nikon dont le numéro de série est supérieur ou égal à 046722 sont déjà à jour.

(5) Avec les multiplicateurs de focale, l’autofocus (AF) sera encore possible en mode LiveView (visée par l’écran arrière) avec l’AF par détection de contraste (avec toutefois des difficultés d’accroche en cas de sujets faiblement contrastés).

(6) Concernant la garantie constructeur de 5 ans chez Tamron :
• L’achat doit avoir été effectué chez un vendeur domicilié en Union Européenne ou dans l’un des pays suivants : Andorre, Gibraltar, Islande, Norvège, Turquie ou Ukraine.
• L’objectif doit être enregistré dans les deux mois suivant la date d’achat.
• La garantie de 5 ans est valable uniquement pour le premier acheteur (la garantie n’est pas transmissible).

Principales améliorations du Tamron 150-600 mm G2 par rapport à l’ancien 150-600 mm

Le Tamron 150-600 G2 (deuxième génération), semble avoir effacé tous les petits défauts de jeunesse de la première génération :

  • Le système de stabilisation a largement été amélioré (3 modes possibles). Contrairement au premier Tamron 150-600 mm, il existe maintenant un mode dédié aux filés.
  • Le nouveau système de verrouillage « FLEX ZOOM LOCK » permet de bloquer simplement le zoom à toutes les focales (l’ancien système permettait juste un blocage en position repliée pour éviter l’allongement du fût en particulier lors du transport).
  • Le sélecteur de plages de distance de mise au point compte une plage supplémentaire : 2,2 m (distance minimale) à 10 m. Un petit plus qui plaira notamment aux photographes animaliers qui font de l’affût et dont le sujet se trouve à moins de 10 m (l’autofocus évitera de perdre du temps à faire une recherche au loin vers l’infini). Le sélecteur compte donc maintenant 3 choix possibles comme sur les objectifs Sigma 150-600 mm.

Nouveau TAMRON SP 150-600mm F/5-6.3 Di VC USD G2 - gros plan sur les sélecteurs (stabilisation, AF et distance de map)

Mais Tamron ne s’est pas contenté de corriger les faiblesses du précédent modèle. Le Tamron 150-600 G2 apporte aussi une série d’améliorations intéressantes :

  • La distance minimale de mise au point passe de 2,7 m à seulement 2,2 m (par comparaison, celles des Sigma 150-600 Sports et Contemporary sont respectivement de 2,6 et 2,8 m) : une prouesse technique qui fait grimper le rapport de grandissement de 1:5 à 1:3,9.
  • Selon Tamron, l’autofocus devrait être encore un peu plus performant (les premiers tests devront le confirmer).
  • La formule optique semble avoir été légèrement modifiée puisqu’elle comporte une lentille de plus (21 lentilles en tout) : on peut donc s’attendre à des performances optiques légèrement en hausse par rapport à celles du premier Tamron 150-600 mm qui présentait déjà d’excellentes qualités optiques (il n’y a aucune raison pour que les ingénieurs de chez Tamron fassent moins bien qu’avant !). A ce titre, Tamron déclare d’ailleurs : « Le modèle « G2 » a été développé pour restituer une qualité optique supérieure adaptée au niveau des derniers capteurs reflex numériques très haute définition ».

    Mise à jour du 16/01/2017Retour sur des tests optiques du Tamron 150-600mm G2 :

    Contrairement à ce que j’espérai, les tests DxO montrent une légère baisse de la qualité optique. Le Tamron 150-600mm G2 monté sur l’appareil photo Canon EOS 5DS R (plein format de 50 millions de pixels) optient une note globale DxOMark de 19 contre 21 pour le Tamron première génération.

    Voici les conclusions de la comparaison effectuée par DxO (il s’agit d’une traduction ; vous trouverez le texte original en anglais en suivant ce lien : Tamron SP150-600mm F5-6.3 Di VC USD G2 Canon review: Upgrading a classic) :

    Malgré une mise à jour de la formule optique, qui comprend une lentille supplémentaire par rapport à son prédécesseur, la qualité d’image globale du nouvel objectif a chuté très légèrement. La transmission est un peu plus faible et la distorsion est légèrement en hausse; Ces points ne devraient gêner personne mais en revanche, le vignettage a augmenté (dans les coins extrêmes), et le niveau de netteté globale a baissé, en particulier sur les bords.

    Si cette fois on se réfère aux tests optiques de la revue et du site Le Monde de la Photo.com (Tamron SP 150-600 mm f/5-6,3 Di VC USD G2 : Le piqué), la note globale concernant la qualité optique reste la même (8/10) que celle obtenue par le premier Tamron 150-600. Contrairement au site DxOMark, les tests sont effectués sur des fichiers jpeg issus d’un boîtier plein format de 22 millions de pixels, le Canon EOS 5D mark III (jpeg réglé sur le style « paysage » avec une netteté à 4 jusqu’à 300mm et à 5 ensuite).
    Voici quelques extraits choisis :

    Par rapport à la version précédente l’homogénéité s’est bien améliorée aux courtes focales (le rendement est excellent sur tout le champ à 150 et 300 mm), mais un peu dégradée en longues focales…
    A ces plus longues focales (à 450 et 600 mm) les bords et surtout les angles sont en net retrait. Le rendement reste au meilleur niveau au centre et zone des tiers.

    Dans ce test, il est aussi rappelé avec beaucoup de justesse, que le plus important reste la partie centrale de l’image, dans la mesure où le suivi d’un sujet sera nécessairement assez centré (en raison de la position des collimateurs) sur les appareils plein format. D’autre part, si vous utilisez un appareil photo à capteur APS-C, l’angle de champ plus réduit évitera les défauts optiques des angles et des bords, bien visibles sur un capteur plein format.

    Bref, des qualités optiques très proches par rapport au Tamron 150-600mm précédent mais pas vraiment de gain (notamment à 600mm) comme on aurait pu espérer…

  • La tropicalisation (protection contre l’eau et la poussière) a encore été améliorée.
  • La possibilité d’ajouter au Tamron 150-600 G2 des nouveaux multiplicateurs de focale (comme chez Sigma).
  • La compatibilité avec la console TAP-in pour mettre à jour le firmware de l’objectif et faire des réglages très précis (équivalent du dock USB de chez Sigma).
  • Plus anecdotique, un étui souple est livré avec l’objectif : une petite attention qu’apprécieront tous ceux qui aiment prendre soin de leur matériel photo 🙂

Avec cet objectif 150-600 mm deuxième génération, Tamron rattrape largement son concurrent Sigma.

Pour ma part, je possède le Tamron première génération et j’en suis très content. Les seuls reproches que je lui fais ont visiblement largement été corrigés par cette nouvelle version.

Par rapport à ma pratique photographique, j’apprécie particulièrement le nouveau système de stabilisation (avec la gestion de filé), le sélecteur de plage de distance plus complet, la possibilité de régler finement l’autofocus avec la console TAP-in et aussi la réduction plutôt conséquente de la distance minimale de mise au point.

Si le prix ne s’envole pas par rapport à la précédente version (il est probable que l’on retrouve le prix de lancement du premier Tamron 150-600 mm), je pense que dans un avenir plus ou moins proche, je vais revendre mon premier Tamron pour acheter ce nouveau Tamron 150-600 G2 ! Contrairement à ce que j’espérai, le prix du Tamron 150-600mm G2 a augmenté de plus de 14%, soit une augmentation de 200 € entre le 150-600mm première génération et le nouveau G2… espérons donc, qu’en plus des différentes améliorations listées ci-dessus, la principale justification de ce nouveau prix soit des performances optiques à la hausse !

Les liens commerciaux présentés dans cet article sont des liens affiliés. En plus de vous faire gagner du temps en recherche, en utilisant ces liens, vous soutenez le blog !
Pour vous cela ne change rien (vous payez le même prix), mais pour moi, cela me permet de recevoir une petite commission qui m’aide financièrement et m’encourage à continuer à vous proposer sur le blog du contenu gratuit et de qualité.
Nouveau TAMRON SP 150-600mm F/5-6.3 Di VC USD G2 - gros plan sur l'échelle des distances

Et vous ?Que pensez-vous de ce nouvel objectif Tamron 150-600 G2 ? Réelle avancée ou simple mise à jour ?

Téléchargez le guide gratuit du blog

Guide gratuit

Vous souhaitez faire de plus belles photos sans nécessairement avoir à investir dans un nouvel appareil plus performant que celui que vous avez actuellement... bonne nouvelle, c'est tout à fait possible ! Et oui, heureusement la valeur d’un photographe ne se mesure pas à la valeur de son matériel photo !

Quel que soit votre équipement photo actuel, si vous souhaitez passer à la vitesse supérieure dans votre pratique photographique ("faire de la photos" et non "prendre des photos"), il faudra nécessairement savoir reprendre la main sur les automatismes de votre appareil ; c’est un des conseils que je développe dans le guide « Les 10 commandements pour progresser en photo ».

Si vous cherchez de bons conseils, une démarche globale pour véritablement progresser en photo, vous pouvez télécharger gratuitement le guide simplement en vous inscrivant à la newsletter du blog !

▼ CET ARTICLE VOUS A PLU, DITES LE EN LE NOTANT :
►| Note moyenne de 4.1 /5 attribuée par 41 votant(s) |

À propos Hervé (LuzPhotos)

Hervé Drouet, photographe professionnel au pays basque, spécialiste formation photo et rédacteur du blog LuzPhotos.

21 commentaires

  1. Merci pour ce comparatif très complet Hervé

  2. Merci pour cet article et sa précision. Je lis quand même un truc pas très logique :  » lentille frontale traitée à la fluorine (matériau qui repousse l’eau et les corps gras) »… La fluorine est au contraire reconnue pour se sensibilité à l’eau. Il doit effectivement y avoir des lentilles à faible et très faible dispersion dans cette formule optique mais certainement pas sur le premier verre de la frontale…
    Un traitement anti-buée et anti-ruissellement serait plus logique (comme sur les jumelles et longue-vues).
    Voir ce post pour les caractéristiques de la fluorite bien connues chez les astro-amateurs : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=146966&postcount=3
    Et la formule optique d’un 300mm f/2.8 de chez les rouges : http://www.pierretoscani.com/images/echo_cristal/Figure-28.jpg

    • Oui c’est vrai qu’à première vue cela peu sembler bizarre mais ce n’est pas une erreur !

      Dans la présentation officielle du Tamron 150-600 G2, sur le site Europe de la marque, voici la phrase exacte sur ce point :
      « La lentille frontale est traitée à la fluorine, un matériau qui repousse l’eau et les corps gras. La surface de l’optique est, du fait de ce traitement, plus facile à nettoyer et moins sensible aux possibles dégradations dues à la saleté, la poussière, et diverses traces. »
      et c’est aussi à quelque chose près la même chose en anglais (donc pas d’erreur de traduction) :
      « The front surface of the lens element is coated with a protective fluorine compound that is water- and oil-repellant. The lens surface is easier to wipe clean and is less vulnerable to the damaging effects of dirt, dust, moisture and fingerprints ».

      Après, il ne faut pas confondre « Traitement à la fluorine » et « lentille en fluorine » qui est avant tout connue pour ses hautes qualités optiques : haute transmission, très faible réfraction et dispersion chromatique. Par contre, en effet, il semble que ce cristal soit plutôt sensible à l’humidité et moins dure que le verre… le procédé pour en faire un traitement hydrophobe et a priori résistant aux frictions semble donc assez mystérieux… et pourtant il n’y a pas que Tamron que utilise des traitements à base de fluorine pour améliorer la protection et l’entretien de ses lentilles frontales.

      Je sais par exemple que Pentax utilise le sigle SP pour parler de son traitement « Super Protect » : « traitement à base de fluorine qui est non seulement répulsif à l’eau et à la poussière mais également aux traces grasses comme celles des doigts ».
      De même Nikon emploie aussi un procédé similaire sur certains de ses objectifs Nikkor (notamment sur les téléobjectifs 400mm f/2.8 et 800mm f/5.6) comme le montre très bien cette vidéo :
      https://youtu.be/eDJkDq-bxUw

  3. Si Tamron le dit ! 🙂
    Peut-être un truc plus commercial que réel, à moins que les traitements de surface anti-buée et gras soient faits à base de « fluorine ». Mais comme c’est un détail, on s’en moque un peu !
    J’ai quand même hâte de voir ce que donne cette nouvelle mouture sur le terrain car le premier du genre est quand même recommandable.
    Merci encore pour l’article et la réponse circonstanciée.

  4. J’ai lu et vu le lien de Youtube-Nikon.
    Les coatings hydrophobe et oléophobe sont courants depuis une dizaine d’années sur les optiques d’observation. C’est le terme de « fluorine » qui m’est apparue un peu commercial ; visiblement, des brevets ont été déposés pour un traitement hydrophobe avec un composé fluoré (voir ici l’article sur les traitements optiques : http://www.astrosurf.com/luxorion/miroir-revetements-coatings3.htm).

    De « fluoré » à « fluorine », il n’y a qu’une syllabe d’écart et « fluorine » , c’est quand même plus vendeur sur un instrument d’optique ! 🙂

  5. Très intéressant. Merci Hervé. 🙂

  6. Merci pour ce comparatif très précis et intéressant.
    j’ai le 1er du nom et ai une impression mitigée, variant selon que je l’utilise couplé à un FF ou à un APS C;
    Les améliorations sont très tentantes, mais je me demande si le premier trouvera acquéreur en occaz; je me demande également pourquoi Tamron n’a pas introduit ces améliorations dès le premier modèle??
    très sur de le vendre m^me s’il était très perfectible?
    PS qui n’a rien à voir: ce serait bien qu’il y ait un moyen autre que Facebook pour signaler son contentement à la lecture d’un de vos articles, genre étoile ou petit coeur??? :-)))))

    Lili

    • Oui je préfère également utiliser mon Tamron 150-600 G1 sur un appareil plein format. Quand on a eu l’occasion de comparer, difficile de revenir sur un APS-C… mais à mon avis le constat serait le même avec un Sigma concurrent.

      Pourquoi ne pas avoir introduit toutes ces améliorations dans la première version ?
      peut-être en effet un aspect commercial ; Tamron a été le premier à sortir ce type de focale qui était très attendue par pas mal de photographes (merci à Tamron d’avoir pris ce créneau délaissé par les grandes marques !). Même si la première version n’est pas parfaite (de toute façon aucun objectif ne l’est), il n’en reste pas moins que cela reste une très bonne optique. L’apparition d’une concurrence de haut niveau avec Sigma a sans doute poussé Tamron à revoir sa copie pour au moins s’ajuster (ajout de la position filé par ex), voire à essayer de faire mieux sur certains points. Sans concurrence peut-être que le Tamron 150-600 G2 aurait vu le jour que beaucoup plus tard…

      PS : pour la notation des articles sur le blog, c’est possible depuis quelques mois. Sauf éventuel problème d’affichage avec votre navigateur, il y a des étoiles (jauge de notes de 1 à 5) qui apparaissent à la fin de chaque article, juste avant les icônes de partage sur les réseaux sociaux. Il suffit de cliquer sur l’étoile correspondant à votre vote. Par exemple, sur la 5eme étoile pour la note maximale 🙂

  7. Bonjour, je possède depuis juin 2015 un TAMRON 150-600 (GENERATION 1) dont je suis très content, avant je travaillais avec un SIGMA 50-500 acheté en 2005 et monté sur un NIKON D200 et depuis 2013 sur un D300S Avec qui j’ai fais de belles photos. Aujourd’hui je suis surpris et perdu face à ce nouveau TAMRON 150-600 G2 surtout aux commentaires qui sont fait sur ces 2 zooms. A la sortie du SIGMA 150-600C les comparaisons qui avait été faites, étaient que ces 2 zooms le 150-600 de TAMRON et le 150-600 de SIGMA étaient comme des jumeaux aujourd’hui on nous dit que TAMRON avec sont 150-600 G2 RATTRAPE SIGMA, je ne comprend pas !
    Hier j’envisageais de remplacer mon très bon NIKON D300S pour un D500, aujourd’hui je ne sais pas si cela et une bonne chose et s’il faut franchir le pas et surtout se fier aux commentaires qui aujourd’hui sont élogieux et qui sait demain ..?
    En tant que simple photographe amateur et autodidacte je n’ai pas les moyen de changer tous les 2ans de matériel et pas la possibilité de les tester et les comparer avant l’achat, seul les commentaires peuvent me guider mais à qui ce fier ? Autre remarque au lancement du SIGMA 150-600C il n’y avait pas télé-convertisseurs aujourd’hui SIGMA a résolu le problème sans pour cela recréer une nouvelle génération de Zoom 150-600 pourquoi pas TAMRON ne l’a pas fait pour la génération G1

    A tous bonnes Photos

    • Bonjour, pour ma part quand je dis que le Tamron 150-600 G2 rattrape les 150-600 Sigma ce n’est pas au niveau de la qualité optique car pour moi, ils sont tous (Tamron G1 et les Sigma) très proches à ce niveau (en tous cas les tests montrent très peu de différences) mais au niveau des options : en commençant par l’ajout d’un mode dédié au filé qui, je trouve personnellement, manquait sur le Tamron 150-600 G1 ; la possibilité de bloquer le zoom à toutes les focales, un sélecteur de plages de distance plus complet, la possibilité d’ajouter des multiplicateurs de focales. Toutes les améliorations que je viens de citer sont présentes sur les Sigma 150-600mm : c’est uniquement en ce sens que j’ai dis que le Tamron 150-600 a rattrapé la concurrence.

      Je le répète, pour moi le Tamron G1 reste une très bonne optique même s’il lui manque quelques options que chacun jugera plus ou moins utile au regard de sa pratique photographique…

      Pour ce qui est de la création des multiplicateurs de focale uniquement pour le Tamron 150-600 G2 et non pour la première version, je ne suis pas dans les secrets de Tamron mais je peux supposer que cela fait un argument commercial en plus pour inciter ceux ayant la première version à passer au nouveau Tamron G2 et un moyen d’égaler la concurrence sur ce point (une nouvelle caractéristique qui ne peut plus faire pencher la balance en faveur de Sigma)…

  8. Mise à jour de la date de sortie (13/10/2016) et du prix de lancement (1599 €) qui étaient inconnus lors de l’annonce du nouveau G2 faite le 1er septembre dernier par Tamron.

    Pour rappel, la mise en vente au Japon avait été annoncé pour le 23 septembre pour les montures Canon et Nikon (la version en monture Sony avait été annoncé pour plus tard, sans précision de date).

    Le prix annoncé pour le Tamron 150-600 G2 est aujourd’hui de 1599 € soit 200 € de plus que le prix de lancement du Tamron première génération (augmentation en pourcentage de 14,21%).
    Pourtant au moment de l’annonce, le prix du Tamron 150-600 G2 en dollars était annoncé à 1399 $. Même si les prix en Amérique du Nord sont des prix hors taxes, difficile de comprendre une telle différence…
    Le taux de change actuel est de 1 € = 1,12 $ ; si l’on part du prix de 1400 HT en dollars, on devrait avoir un prix HT en euros de 1400/1,12 = 1250 € HT auquel on ajoute 20% de TVA soit 250 €, ce qui nous donne 1500 €… encore assez loin des 1600 € de ce nouveau Tamron 150-600 G2 !
    Il faut croire que Tamron, pour préserver ses marges en cas de future baisse de l’euro, a appliqué un taux de conversion plus bas. En effet, avec un taux de change de 1,05 on obtient un prix de 1333,33 HT et donc 1600 TTC (266,67 de TVA 20%). D’ailleurs, historiquement ce taux de 1,05 (1 € = 1,05 $) avait été atteint en mars 2015 (il correspond au taux de change le plus bas depuis 2003).

  9. Pour information, en même temps que le prix du 150-600 G2, Tamron a annoncé une offre promotionnelle avec Adobe : une réduction de 20% sur la première année d’abonnement à l’offre Creative Cloud pour la photo (soit 9,59€/mois au lieu de 11,99/mois) pour l’achat d’un des derniers objectifs de la gamme SP (dont le tout nouveau Tamron 150-600 G2) sur la période du 3 mai 2016 au 30 avril 2017…

    Un petit geste qui ne compense pas l’augmentation du prix ! D’une part, cette offre est loin d’intéresser tout le monde et d’autre part, il est en réalité très facile de trouver cette promo comme le montre l’article Promotions 2016 sur l’offre Creative Cloud pour la photo

  10. En effet cette variation de prix et cette offre sur CC sont surprenantes, la PHOTOKINA apportera des explications.

  11. La fluorine CaF2 est un matériau cristallin avec une très faible dispersion chromatique, mais sensible à l’eau (soluble).
    Des composés fluorés hydrophobes tels que les téflon, déposés en couches minces sur les optiques, peuvent repousser les gouttes d’eau et la poussière.

  12. Bonjour

    Je lorgne sur un objectif de ce type et je me pose véritablement la question du plus ajouté sur cette nouvelle version. A l’heure actuelle la V1 a drastiquement baissé (on la trouve aux alentours des 900€… contre 1400-1500 pour le V2)
    Même si j’aime bien avoir ce qui se fait de mieux et qui rentre dans mon budget le surcoût est il réellement justifié à l’utilisation?

    • Oui, bonne question !
      A l’époque où j’ai acheté le Tamron 150-600mm, il n’y avait pas encore de concurrence : mon choix a été simple et aujourd’hui encore, je suis très content de cette optique.

      Actuellement, la donne a bien changée : si on exclut le Sigma 150-600 Sports qui est très lourd, encombrant et très cher, en plus du Tamron première génération, il y a le nouveau Tamron 150-600 G2 (quand même bien plus cher) et aussi le Sigma Contemporary.

      Du côté de la qualité optique, ils se tiennent dans un mouchoir de poche : si on cherche la petite bête, côté piqué, le Sigma serait un petit peu au-dessus (selon les tests des revues Chasseur d’images et Le Monde de la Photo.com), le Tamron G1 ensuite (un petit peu plus faible sur les bords, mais est-ce vraiment gênant…) suivi de très près du G2 (pour la comparaison entre les 2 Tamron, je me fie aux tests DxO ; d’autres semblent le mettre un peu au dessus…).

      En fait, très franchement, je pense qu’un photographe maîtrisant suffisamment les longues focales fera de très bonnes photos avec ces 3 optiques.
      J’avoue tout de même que j’espérais un léger gain de piqué avec le G2 mais cela ne semble pas être le cas (peut-être en cause la nouvelle formule optique qui compte une lentille en plus et permet d’avoir une distance minimale de mise au point bien plus proche que celle des autres…).

      Bref, en l’état actuel, pour un prix équivalent, je crois que personnellement je me tournerai plutôt vers le Sigma Contemporary (cela n’engage que moi bien sûr) qui corrige certains défaut de Tamron 150-600 première génération (Cf. article Comparaison du Tamron 150-600 mm avec le Sigma 150-600 mm)

      PS : Pour information, j’ai profité de votre question pour compléter la deuxième partie de l’article, après le point « Formule optique », il y a un encart gris « Mise à jour du 16/01/2017 » qui donne quelques retours sur des tests optiques du Tamron 150-600mm G2.

  13. Merci pour cet avis et ces précisions. Je me déciderai si mon voyage en Afrique du Sud se concrétise 🙂

Laisser un commentaire