Accueil » Logiciels » Photoshop » filtre » Accentuer la netteté avec le filtre passe-haut

Accentuer la netteté avec le filtre passe-haut

La netteté d’une photo peut être améliorée en utilisant le filtre passe-haut. Appliqué en mode dynamique, l’effet de ce filtre pourra être réglé finement et sera non destructif (la photo d’origine sera préservée).

Ce tutoriel a été préparé sur Adobe Photoshop CS6 extended (Version 13) mais peut s’appliquer aux autres versions de Photoshop (le filtre passe-haut existe au moins depuis Photoshop CS2).

Voici les étapes à suivre :

1. Convertissez votre calque avec l’image à traiter en objet dynamique :
En passant par le menu « Calque – Objets dynamiques – Convertir en objet dynamique » (menu également accessible par clic droit sur le calque) ou par le menu filtre « Convertir pour les filtres dynamiques »

2. Ajoutez le filtre passe-haut en ouvrant le menu « Filtre – Divers – Passe-haut… »

3. Dans la fenêtre de réglage du filtre passe-haut, ajuster le rayon en pixels.

Filtre passe-haut - fenêtre des réglagesAjuster la valeur pour mettre en valeur les contours de l’image. Le filtre préserve les détails de contours dans le rayon spécifié et affiche en gris neutre le reste de l’image.

Attention, si vous poussez trop loin le rayon, les contours vont se diluer dans le reste de l’image et l’effet recherché ne sera pas atteint. Pour une petite image une valeur de l’ordre de 1 à 4 pixels sera généralement suffisante alors que pour une image de grande taille, il faudra pousser un peu plus loin le curseur pour voir apparaître les contours. Le plus simple est de régler visuellement le rayon sachant qu’il sera toujours possible de revenir sur ce réglage puisque le filtre a été appliqué en tant que filtre dynamique.
Une fois la valeur de rayon choisi, cliquez sur « ok » pour valider et sortir de la fenêtre.

4. La photo s’affiche en gris. Pas de panique, il suffit de changer le mode de fusion du filtre.

Filtre passe-haut - Image grise après application du filtreFaites un double-clic sur l’icône à droite du nom du filtre (« Passe-haut ») pour afficher la fenêtre des options de fusion du filtre (cf. illustration ci-dessus).

Filtre passe-haut - Fenêtre des options de fusionDans le menu déroulant « Mode », choisissez le mode de fusion « Incrustation » : votre image va retrouver ses couleurs et les contours seront accentués (dans ce mode de fusion le gris 50% va disparaître). A noter que dans cette même fenêtre, vous pouvez baisser l’opacité pour diminuer l’effet du filtre.

A tout moment vous pouvez ajuster l’effet d’accentuation de la netteté en rappelant la fenêtre de réglage du filtre passe-haut. Faites simplement un double-clic sur le nom du filtre (« Passe-haut ») en dessous de votre calque image. Glissez le curseur pour changer la valeur du rayon tout en observant l’effet du réglage sur la photo.

Pour comparer la photo avant et après l’augmentation de la netteté, cliquez sur l’œil à gauche du libellé du filtre (active ou désactive le filtre dynamique).
Avec un réglage adapté le filtre passe-haut n’agit que sur les contours. Il n’est donc pas nécessaire d’appliquer un masque de fusion pour préserver les zones qui ne doivent pas être accentuées.
Filtre passe-haut - Image netteté avant et après

L’image avant et après accentuation avec le filtre passe-haut

Et pour mieux apprécier l’effet de l’accentuation de la netteté par le filtre passe-haut, voici un avant/après post-traitement des 2 photos qui se superposent : la réglette du milieu représente la zone de transition entre la photo d’origine (à gauche) et celle d’après où le filtre passe-haut a été appliqué (à droite). Vous pouvez glisser la réglette avec la souris (en gardant appuyé le bouton gauche) vers la droite pour voir plus (ou la totalité) de la photo d’origine (avant accentuation) et inversement, vers la gauche, pour afficher plus de la photo après accentuation par le filtre.

Le filtre passe-haut de Photoshop est une alternative intéressante à la série des filtres de renforcement.
Vous avez pu constater que ce filtre est efficace, très simple à mettre en œuvre et souple d’utilisation si l’on prend la précaution de le créer en filtre dynamique.

Et vous ? Utilisez-vous ce filtre ? Quelle méthode utilisez-vous pour accentuer la netteté d’une photo sous Photoshop ?

NOTEZ L'ARTICLE (survolez l'étoile correspondante à la note puis cliquez dessus)
►| Note moyenne de 4.2 /5 attribuée par 29 votant(s) |

À propos de : Hervé (LuzPhotos)

Hervé Drouet, photographe professionnel au pays basque, spécialiste formation photo et rédacteur du blog LuzPhotos.

14 commentaires

  1. Superbe tuto pour la netteté passe-haut avec la souplesse des objets dynamiques, merci Hervé !!!
    Tu n’as pas fais un script ?

    • Merci Thierry. Non j’ai fait des scripts pour d’autres actions mais pas celle-ci. Pour tout te dire je me contente généralement de Lightroom pour gérer la netteté de mes images. Mais pour ceux qui n’utilisent pas Lightroom c’est vrai que cette méthode décrite dans l’article est très efficace.

  2. Merci Hervé pour affiner un peu plus l’utilisation de certains filtres Photoshop. Tu dis te contenter de Lightroom pour gérer la netteté des images en général, je pensais que ce filtre PSD était plus puissant et précis justement, sais-tu si c’est vrai ou est-ce le même qui a été intégré dans Lighroom et qui donne le même résultat?

    • A première vue, je trouve en effet le filtre Photoshop d’une efficacité redoutable et personnellement il me semble plus facile et plus rapide d’obtenir de très bons résultats par ce biais que par les réglages de netteté de Lightroom. Mais c’est peut-être parce qu’il faut que j’approfondisse encore ma pratique des outils Lightroom à ce niveau. Toutefois dans ma pratique je n’ai pas ressenti si souvent le besoin de booster la netteté par défaut que je peux obtenir avec Lightroom. Il ne faut pas oublier qu’un réglage de netteté doit se penser par rapport à son image finale (taille et support de sortie); il ne sert, par exemple, pas à grand-chose de travailler sa netteté à 100% sous Lightroom pour ensuite sortir une image pour internet de seulement 800 x 600 pixels. Sachant qu’en plus, si la netteté peut se travailler de manière « classique » au niveau du module de développement de Lightroom, elle peut aussi être affinée (gain faible à élevé) en sortie : au moment de l’export, selon le support (écran, papier brillant, mat) ou dans le module d’impression si l’on gère soi-même son tirage.
      Après, par rapport à la question de savoir si les algorithmes du filtre Photoshop et ceux des outils de netteté son similaires… même s’ils reposent certainement sur les mêmes principes de base, je ne pense pas : Photoshop ne sait pas travailler directement sur un fichier RAW, les filtres de Photoshop s’appliquent uniquement sur des images bitmap ; le côté dynamique c’est finalement un recalcul d’un filtre avec de nouveaux paramètres sur une image d’origine gardée en mémoire. Par contre dans Camera Raw, qui est le moteur de conversion RAW commun aux 2 logiciels, oui on va retrouver la même logique et les mêmes algorithmes pour travailler la netteté.
      En tout cas, je crois qu’il va falloir plus d’un article pour parler de l’optimisation de la netteté d’une photo 😉

  3. Merci Hervé pour ce tuto filtre passe haut j’ai également fait un script qui permet de gagner un temps précieux.
    Amicalement Alain.

  4. Super tuto, j’ai le même filtre dans capture NX2, j’ai LR mais Photoshop,

  5. Excellent tuto qui peut rendre service.
    Merci Hervé

  6. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre tuto qui est vraiment interressant. Je vais l’essayer car pour ma part j’emploie le plus souvent : filtre > renforcement > « accentuation ».
    Merci
    Pour info : le filtre passe-haut était déjà sur la version 7 de photoshop

  7. Merci ! c’est un très bon tuto.

  8. J’utilise cette méthode depuis quelques années déjà, elle permet surtout de faire de la netteté zone par zone pour augmenter l’impression de profondeur de champ.
    En utilisant la gomme sur le calque du filtre passe-haut, on supprime tout ce que l’on ne veut pas traiter. Une excellente méthode de traitement détaillée.

  9. jacky derasse

    tres bon filtre que j’affectionne depuis quelques années

  10. Pour une meilleure appréciation de l’effet du filtre, ajout d’un visuel avant/après accentuation de la netteté par le filtre passe-haut (avec une réglette pour déplacer la zone de transition entre les 2 photos avant et après post-traitement)

  11. Patrice HENRION

    Bof, pour moi aucune amélioration notoire et flagrante, j’appellerai ça du poil de c…tage pour pas grand chose.Essayez de prendre directement une photo nette sans chipoter après pour récupérer les erreurs de départ. Je suis de l’ancienne génération argentique avec des habitudes radines (l’action sur le déclencheur coûte cher) et quand c’est dans la boite, c’est terminé.

    • Ici il ne s’agit aucunement de « récupérer les erreurs de départ » (comme une mise au point faite au mauvais endroit), mais bien d’améliorer, d’accentuer la netteté existante. Cette technique n’est aucunement faite pour rendre nette une photo floue (d’ailleurs cela ne fonctionnerait pas du tout)…

      On est bien d’accord, il faut toujours s’efforcer de faire des photos nettes… mais n’oubliez pas que cette notion de netteté est toute relative (chacun mettra la barre à un niveau différent) et dépendante de nombreux facteurs comme votre matériel (boîtier et objectif) et aussi vos réglages… ce n’est donc pas nécessairement le signe d’une mauvaise prise de vue que de retravailler la netteté sur logiciel après (pour un meilleur résultat, ce travail sur la netteté devrait même être adapté en fonction de la taille finale de la photo et de son utilisation, par exemple un affichage sur écran ou une impression…).

      D’autre part, avec cette méthode d’accentuation de la netteté avec le filtre passe-haut, le résultat sera plus ou moins visible en fonction des photos et surtout des réglages choisis (du rayons en pixels à choisir en fonction de l’image et de ses dimensions). Un réglage inadapté à votre photo pourrait expliquer que vous n’ayez pas constaté d’amélioration notoire (attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès au risque d’obtenir un résultat trop « artificiel »). C’est aussi l’intérêt de cette méthode non destructrice qui permet de revenir dessus pour affiner à tout moment le réglage si on considère que l’on a été trop loin ou au contraire pas assez loin.

      Oui en fait, c’est l’éternel « combat » entre ceux qui estiment que la photo est terminée après déclenchement et ceux qui souhaitent aller plus loin en essayant d’améliorer sur logiciel leurs photos après prise de vue (la netteté, les contrastes, la saturation, la luminosité globale et locale, la balance des blancs…). Pour rappel, la phase de développement sur ordinateur est d’ailleurs un passage obligé pour ceux qui utilisent le format RAW (un peu comme au temps de l’argentique où il fallait nécessairement passer par l’étape de développement de ses négatifs).

      Et même lorsque vous photographiez en JPEG, en réalité vous faites déjà vos choix de développement et notamment concernant la netteté : sans même parler de l’objectif plus ou moins piqué, du choix de l’ouverture et de l’endroit où vous faites la mise au point, le choix du style d’image (pour reprendre le vocabulaire de chez Canon) a un impact direct sur la netteté de l’image. Les réglages que vous choisissez sur votre appareil influencent déjà l’aspect de votre photo.

      Une fois les réglages choisis, certains comme vous préfèrent laisser le soin à l’appareil de développer la photo et ne plus y toucher ensuite, d’autres vont estimer que le processus photographique ne s’arrête pas là, qu’il continue avec le développement de la photo sur ordinateur (en RAW ce n’est plus l’appareil qui développe la photo mais le photographe sur son ordinateur).

      A mes yeux, les deux approches sont tout à fait respectables ! Avec la photo numérique, chacun choisi l’approche qui lui convient et c’est très bien ainsi !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque *

*