Accueil » Matériel » Acheter une batterie : marque, générique et contrefaçon…

Acheter une batterie : marque, générique et contrefaçon…

L’achat d’une batterie peut s’avérer un acte plus délicat qu’il n’y parait. Pour ne prendre aucun risque, nous pouvons préférer l’achat d’une batterie de la marque de notre appareil plutôt que l’achat d’une batterie générique compatible. Mais même en faisant cela, il existe un risque de tomber sur une batterie contrefaite. Nous verrons comment reconnaître une contrefaçon et mieux, comment éviter de se faire avoir dès l’achat de la batterie.

Lorsque j’achète un nouvel appareil, j’achète systématiquement au moins une batterie de secours. Et oui, sans batterie, pas de photos. Avec le numérique et nos appareils sophistiqués qui en font toujours plus (autofocus, stabilisation, Wifi, GPS, Live View, vidéo…), la batterie, en plus d’être indispensable pour faire fonctionner l’appareil, est particulièrement sollicitée et ne tient pas forcément une journée bien remplie en prises de vues… sans compter qu’en voyage, selon les conditions, il n’est pas toujours possible de recharger les batteries chaque soir. Bref, l’acquisition d’une deuxième batterie est vraiment un minimum.
Récemment, j’ai acheté une deuxième batterie pour un de mes appareils photo Canon. En voyant l’emballage, j’ai eu un doute concernant son authenticité. Sur la batterie, le logo Canon était bien présent. Mais ce qui m’a surpris, c’est que contrairement à ma batterie d’origine (celle fournie avec l’appareil), le sigle de conformité européen CE, ainsi que le logo DEEE (Déchets d’équipements électriques et électroniques) représentant une poubelle barrée étaient absents…
Contrefaçon ou non ? La réponse se trouve dans cet article… suspense 😉

Question de vocabulaire : batterie générique ou contrefaite

La contrefaçon se définit comme la reproduction, l’imitation d’un produit en utilisant la marque sans l’autorisation de son titulaire. Dans ce cas, le fabricant laisse croire que le produit a été créé par la marque et qu’il est authentique. Il y a une intention de tromper le consommateur. Il s’agit d’un délit puni par la loi.

A l’inverse, une batterie générique (parfois appelé no-name) est une reproduction autorisée du produit d’une marque mais sans utiliser le nom de cette marque. Il n’y a aucune volonté de tromper le consommateur. Ces produits sont vendus moins chers que ceux de la marque et sont censés fournir le même service. Attention, la qualité des composants, le soin de fabrication, le contrôle qualité ne sont pas toujours irréprochables (il est rare que la baisse de prix soit réalisée uniquement sur la marge…).

Les risques encourus en utilisant une batterie de contrefaçon

De manière générale, cela peut affecter les performances, entraîner des dommages sur l’appareil photo ou le chargeur, voire même blesser l’utilisateur de l’appareil (fuite, explosion…).

Des performances moindres

  • Une batterie contrefaite pourra avoir des capacités moindres que celles annoncées : déchargement plus rapide, temps de charge plus long…
  • L’indicateur de niveau de la batterie (la jauge) peut être moins fiable, plus approximative.
  • Batterie non reconnue : certaines batteries communiquent avec l’appareil photo et il est possible de suivre leurs cycles de vie et en particulier d’avoir des informations sur leurs capacités de recharge (permet de savoir si une batterie est plutôt en fin de vie ou non).

Les risques liés à la sécurité

Une mauvaise batterie peut entraîner des dommages à l’appareil photo ou au chargeur… ou pire, des blessures à l’utilisateur. Les risques de dysfonctionnements sont les suivants : surchauffe, fuite, combustion, explosion.

Les batteries lithium-ion utilisées dans les appareils photos ont normalement différents systèmes de sécurité qui, bien sûr, ne sont pas forcément présents dans des batteries de contrefaçon :

  • Valve de sécurité d’échappement de gaz,
  • Circuit de protection pour prévenir contre les surcharges et les décharges excessives,
  • Dispositif pour protéger la cellule et l’appareil de courants trop élevés ou de courts circuits.

Vous trouverez un peu plus d’explications techniques en suivant ce lien du CIPA (Camera & Imaging Products Association) : http://www.cipa.jp/battery/index_fr.html

L’impact écologique

Les grandes marques se conforment aux lois et réglementations européennes (gestion des déchets électriques, interdiction de l’utilisation de certaines substances dangereuses dans les équipements électriques…). Et soucieuses de leurs images, elles s’engagent souvent au-delà des obligations légales.
A l’inverse, il y a de fortes chances qu’un produit contrefait ne respecte pas les obligations minimales (origine des composants, conditions de production…)

Conforte la criminalité organisée

Dans une page dédiée à la contrefaçon, Canon ajoute aussi, certainement à juste titre, dans les raisons d’éviter à tout prix les produits contrefaits : les liens avec la criminalité organisée
Les responsables de la fabrication et de la vente de produits contrefaits sont généralement impliqués dans d’autres délits pénaux encore plus graves…

Les limites des garanties

Toutes les marques se protègent des dysfonctionnements ou dégâts causés par des batteries qui ne seraient pas des batteries d’origines de la marque.
Vous trouverez des mentions allant en ce sens dans les modes d’emploi de vos appareils.

Sur son site internet, à propos des contrefaçons, Nikon l’indique en ces termes : « Nikon ne peut être tenu responsable des accidents ou dommages survenant après l’utilisation d’accumulateurs contrefaits ou d’accumulateurs rechargeables d’autres marques que Nikon ».

Vous noterez au passage que les batteries génériques (« accumulateurs rechargeables d’autres marques ») sont comprises dans l’exclusion de la garantie

Comment reconnaître une batterie contrefaite

Les batteries à la loupe : batteries de marque, génériques et contrefaites

Une « bonne » contrefaçon est difficile à reconnaître mais il y a souvent des indices.

Avant l’achat de la batterie

Avant l’achat, méfiez-vous d’un prix anormalement bas : sachant que le vendeur gardera une marge, vous pouvez vous demander si des économies n’ont pas été faites au détriment de la sécurité… et donc s’il s’agit vraiment bien d’un produit de la marque.
Mais un vendeur malin, s’arrangera pour mettre un prix légèrement plus bas que le prix habituel pour attirer l’acheteur sans éveiller ses soupçons…
De même, la photo du produit sera une photo officielle et ne donnera donc aucun indice.

Donc sauf démarche grossière, le prix ne sera pas forcément un bon critère pour reconnaître une contrefaçon.

En réalité, avant l’achat, le moyen le plus sûr de ne pas se faire avoir est de bien choisir le vendeur. Achetez chez un revendeur agréé, connu et reconnu. Evitez les sites de ventes aux enchères où l’origine des produits est difficilement vérifiable et où la notoriété d’un vendeur ne tient qu’à une simple note donnée par des internautes pas forcément à même de reconnaître une contrefaçon. Attention, je ne dis pas qu’il n’y pas de vendeurs honnêtes sur ces sites mais je rappelle simplement qu’il y a plus d’arnaques car moins de contrôles.
Evidemment, aucun intérêt non plus d’acheter une batterie d’occasion… vous ne savez pas combien de cycles de charge-décharge la batterie a subi. Au mieux ses performances risquent d’être médiocres…

A la réception de la batterie

Après achat, plusieurs indices peuvent vous indiquer qu’il s’agit ou non d’une batterie contrefaite.

L’emballage de la batterie

Emballage "non officiel" pour une batterie Canon NB-6LHOn n’y pense pas toujours mais l’emballage vous donne déjà des informations intéressantes. Méfiez-vous d’un produit visiblement réemballé.
Certaines marques vont jusqu’à ajouter un hologramme sur leur emballage d’origine. Même si cela complique un peu plus la tâche des fraudeurs, l’hologramme peut bien sûr être contrefait, mais une inspection attentive pourra généralement révéler des différences significatives.
Dans mon cas, voici l’emballage de la première batterie commandée et, ci-dessous, pour la même batterie, un emballage « officiel » de la marque Canon.
Batterie Canon NB-6LH dans son emballage d'origine

Les accessoires livrés avec la batterie

Vous pouvez aussi avoir des indices en regardant les éléments accompagnants la batterie elle-même. Bien souvent elle est livrée avec :

  • un petit mode d’emploi ou au moins une notice avec les avertissements d’usages.
  • un cache (voire une boîte) qui permet de protéger les contacts lorsqu’elle n’est pas dans votre appareil photo : l’absence de ce cache est en soi un indice supplémentaire tout comme des différences visuelles avec le cache d’origine…
Là encore dans le colis de ma batterie : ni notice, ni cache. Uniquement la batterie…

La comparaison avec votre batterie d’origine

L’examen attentif pour chercher des différences avec la batterie d’origine de votre appareil photo permet généralement de déceler une contrefaçon.

  • Le visuel (texte différent, fautes d’orthographes, polices, logo légèrement différents, la qualité d’impression, l’hologramme s’il y en a un …)
  • La qualité des matériaux utilisés : le plastique, la couleur, la granulosité de la matière,
  • Le poids.
Pour continuer sur ma fameuse batterie. Le poids et la qualité des matériaux sont identiques. Par contre, je trouve de nombreuses différences visuelles : en particulier l’absence des logos officiels européens et des phrases de mise en garde sur l’autre face comme le montrent les photos ci-dessous :
Comparaison entre une batterie Canon NB-6LH authentique et une batterie d'origine douteuse

Comparaison entre la batterie Canon NB-6LH d’origine (à gauche) et une batterie dont l’authenticité était douteuse (à droite)

Attention, parfois quelques éléments peuvent varier dans le temps sans pour autant que ce soit le signe d’une contrefaçon (le fabricant peut en être à l’origine).

Bref, s’il y a des cas flagrants de contrefaçons, il n’est pas toujours très simple d’avoir une certitude sur l’authenticité de l’origine d’une batterie. Lorsque vous avez un doute, le plus logique (mais pas forcément le plus simple) est de faire appel à la marque elle-même.

Se tourner vers les sites des marques

Toutes les grandes marques sont concernées. Elles sont plus ou moins actives pour lutter contre les contrefaçons et informer le consommateur.

Canon

La page suivante sensibilise de manière générale sur la contrefaçon ; une partie parle plus spécifiquement de « Comment identifier des produits Canon contrefaits ? ».
http://www.canon.fr/About_Us/About_Canon/Counterfeit

Mais chez Canon, le plus simple pour déterminer si votre batterie est une contrefaçon ou non, c’est d’aller sur la fiche de votre appareil photo. Dans l’onglet « FAQs » (ou parfois dans l’onglet « Infos importantes »), vous trouverez un point intitulé « Avertissement relatif à des contrefaçons d’accessoires pour appareils photo et caméscopes numériques » (FAQ N° L00000241 datée de mars 2014 au moment de l’écriture de cet article).
Par exemple, si l’on prend la fiche produit du Canon EOS 5D Mark III, le lien est le suivant :
http://www.canon.fr/Support/Consumer_Products/products/cameras/Digital_SLR/EOS_5D_Mark_III.aspx?type=faq&faqdetailid=tcm:79-1150281
Pour les autres appareils, le lien sera différent mais le contenu de la page sera quant à lui identique.
Vous trouverez des informations générales et aussi des comparatifs visuels pour certains modèles de batteries.

Pour ma part, j’ai contacté par mail le service Canon qui s’occupe des contrefaçons (le mail figure dans le premier lien donné ci-dessus, dans la partie intitulée « Que faire si vous pensez avoir acheté un produit contrefait ? »). Normalement ce service peut confirmer l’authenticité d’un produit et peut même vous fournir une attestation écrite en cas de produit contrefait. Je leur ai envoyé des photos de la batterie et aussi de l’emballage. Le service a dû lui-même se tourner vers Canon Japon et après plusieurs échanges, il s’est avéré que la batterie vendue était bien une batterie officielle Canon. Par contre, la batterie était normalement destinée au marché Japonais et non au marché européen (d’où l’absence des logos officiels). C’est ce qu’on appelle une « importation grise » : un revendeur profite des différences de prix de vente entre pays pour acheter moins cher le produit de la marque et le revendre, à l’insu du fabricant, moins cher ou avec une plus grande marge.
Comme l’achat avait été effectué sur Amazon, j’ai pu retourner sans frais la batterie et me faire rembourser. J’en ai recommandé une, mais cette fois-ci directement chez Amazon : à la réception, j’ai bien eu un emballage Canon avec un hologramme, un cache, une notice pour la batterie (il n’y avait ni l’un ni l’autre avec la première batterie reçue). Et sur la batterie, les avertissements et logos indiquent qu’il s’agit bien d’un produit destiné au marché européen.

Nikon

Les pages suivantes vous montrent des photos pour distinguer les batteries authentiques des contrefaçons connues à ce jour par Nikon :

Les autres marques

Les autres marques sont également concernées par les contrefaçons (des discussions sur des forums ne laissent aucun doute sur cette réalité) mais je n’ai pas trouvé de pages officielles pour aider l’acheteur à reconnaître une batterie contrefaite comme pour Nikon et Canon.

Si vous avez plus d’informations que moi sur le sujet, n’hésitez-pas à m’en faire part dans les commentaires en bas de l’article afin que je complète cette partie.

Les batteries génériques

Dans ce cas, contrairement à une contrefaçon, il n’y a pas de volonté de tromper l’acheteur.
Mais à mon avis, dans une moindre mesure, une partie des risques listés plus haut peuvent exister (voir la partie « Les risques encourus en utilisant une batterie de contrefaçon »). D’ailleurs, soyons clairs, certains de ces risques peuvent aussi concerner une batterie de marque. Il peut toujours y avoir un loupé dans le processus de production… le risque zéro n’existe pas. Mais, pour résumer, la probabilité d’avoir un problème avec une batterie de marque est extrêmement faible, un peu plus grande avec les génériques et encore plus grande avec une contrefaçon…
Pour revenir aux batteries génériques, a priori, les risques ne concerneront que très peu la sécurité : ce sont des produits autorisés à être vendus sur le marché européen. Ils répondent donc normalement aux normes imposées sur ce marché. Par contre, vous aurez plus de probabilités d’avoir des performances moindres et des problèmes de reconnaissance entre la batterie et l’appareil photo… sans compter qu’en cas de problèmes liés à la batterie, la garantie risque de ne pas fonctionner (pour ma part, ce seul argument me suffit)…

Si malgré les risques évoqués, vous voulez quand même économiser quelques euros en achetant une batterie générique, méfiez-vous des prix anormalement bas et tournez-vous vers les marques génériques les plus connues. Surtout, informez-vous bien avant en lisant les retours des acheteurs (avis sur les fiches produit, discussions sur les forums…).

Conseils pour l’achat de votre batterie

Vous l’aurez compris, pour ma part, au vu de la liste des risques, mon choix est vite fait : je préfère acheter une batterie de la marque de mon appareil chez un vendeur de confiance.

  • Les batteries génériques sont certes moins chères, mais la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Il serait dommage d’abimer un appareil qui coûte souvent plusieurs centaines d’euros en voulant économiser quelques euros.
  • Et plutôt que de batailler après une commande pour savoir s’il s’agit ou non d’une contrefaçon, achetez plutôt votre batterie de marque chez des revendeurs de confiance. La plupart des marques tiennent des listes des revendeurs agréés.

Ma dernière expérience m’a appris que la prochaine fois, si je passe par Amazon, je commanderais directement ma batterie chez eux et non chez un des nombreux commerçants du Marketplace. Méfiez-vous aussi des visuels disponibles sur les sites : en l’occurrence, la photo de la batterie était bien la bonne (avec le logo CE et tout) mais la batterie pourtant envoyée par Amazon (mais vendu par un tiers) n’était au final pas conforme à l’image… La fiche de l’article est en effet partagée par tous les vendeurs de ce produit : que ce soit par Amazon (dans ce cas le visuel était bien conforme) mais aussi par tous les autres vendeurs du Marketplace.

Et vous ?Avez-vous déjà eu de mauvaises surprises avec vos batteries ? Achetez-vous des batteries génériques ? En êtes-vous content ?

▼ CET ARTICLE VOUS A PLU, DITES LE EN LE NOTANT :
►| Note moyenne de 4.2 /5 attribuée par 14 votant(s) |

Téléchargez le guide gratuit du blog

Guide gratuit

Vous souhaitez faire de plus belles photos sans nécessairement avoir à investir dans un nouvel appareil plus performant que celui que vous avez actuellement... bonne nouvelle, c'est tout à fait possible ! Et oui, heureusement la valeur d’un photographe ne se mesure pas à la valeur de son matériel photo !

Quel que soit votre équipement photo actuel, si vous souhaitez passer à la vitesse supérieure dans votre pratique photographique ("faire de la photos" et non "prendre des photos"), il faudra nécessairement savoir reprendre la main sur les automatismes de votre appareil ; c’est un des conseils que je développe dans le guide « Les 10 commandements pour progresser en photo ».

Si vous cherchez de bons conseils, une démarche globale pour véritablement progresser en photo, vous pouvez télécharger gratuitement le guide simplement en vous inscrivant à la newsletter du blog !


À propos de : Hervé (LuzPhotos)

Hervé Drouet, photographe professionnel au pays basque, spécialiste formation photo et rédacteur du blog LuzPhotos.

15 commentaires

  1. Merci Hervé, c’est vrai que sur Amazon on a parfois du mal à savoir si le produit est bien le produit d’origine ou une imitation !
    Dommage que chez Nikon, ils s’arrêtent à la batterie EN-EL11, il n’y a rien pour la batterie EN-EL15 (pour le D7100 par ex)

    • Oui, lire les commentaires (en particulier les mauvaises notes) est une bonne habitude qui peut éviter une mauvaise surprise. Pour ma part je n’ai jamais eu de soucis lorsque le produit est vendu directement par Amazon… Par contre, il peut exister un risque s’il s’agit d’un vendeur tiers qui utilise la plateforme Amazon (j’ai pu vérifier 😉 ).
      Oui pour Nikon, soit il n’y a pas eu de contrefaçons concernant cette batterie (ce qui malheureusement m’étonnerait), soit la page n’est pas très à jour… En cas de doute, ils conseillent de contacter le centre de support le plus proche. C’est d’ailleurs ce que j’avais fait avec ma batterie Canon mais le support contacté ne semblait pas très à l’aise pour gérer ce type de demandes. Je crains que ce soit pareil pour Nikon. Chez Canon heureusement il y a un service qui s’occupe spécifiquement des problèmes de contrefaçon : c’est lui qui a pu me renseigner, pas le support. Je n’ai pas trouvé de service équivalent chez Nikon, dommage.

  2. Merci Hervé pour ta réponse, mais j’ai vu sur le site Nikon, qu’il y a un petit indice, entre autre, c’est que, sur les contrefaçons, les dimensions de l’hologramme sont différents et il ne possède pas les quatre encoches.

  3. Très bon article !
    J’ai acquis très recemment une batterie générique pour mon Canon 6D, proposée à 1/3 du prix du modèle Canon. L’expérience est plutôt satisfaisante : pas de soucis de reconnaissance, tient bien la route (j’estime une durée de vie 20% inférieure au modele Canon sur une charge complète), et surtout pas chère. Par contre je l’ai achetée dans un magasin de confiance où je sais que je ne me ferai pas rouler. Et c’est ça LE point à retenir je pense, que ce soit pour les batterie de marque ou pour les génériques.

    • Merci pour votre retour. Oui en effet, acheter chez un revendeur de confiance est sans doute le point essentiel à ne pas négliger !
      Après j’avoue être partagé sur l’utilisation d’une batterie générique : s’il y a peu de risques avec une marque générique reconnue et vendue chez un vendeur de confiance, il faut quand même garder à l’esprit que si la batterie endommage le boîtier (par exemple si elle gonfle) : le SAV voudra connaître l’origine du problème et demandera certainement la batterie fautive (si elle n’est pas resté coincée dans le boîtier 😉 )… S’il ne s’agit pas d’une batterie de la marque, les réparations seront à votre charge…

      • Bonjour Hervé,
        Pour ma part, essentiellement des génériques depuis des années, mais achetées dans la CE, et pas à HongKong
        Je fais toujours attention à l’ampérage aussi.. Un site qui ne le précise pas fournit le plus souvent une batterie qui en effet tient moins longtemps (en autonomie/nombre de photos par charge) que les Canon.
        Par contre, en me limitant aux batteries qui proposent une puissance plus importante (2000mah, voire 2100) là j’ai au contraire une autonomie vraiment étonnante)…

        Et pour ma part, pour le 7D et le 70D, c’est un stock de 10 batteries au total dont je dispose…. je n’ai jamais épuisé le stock avant de pouvoir recharger, mais par contre j’ai souvent bien puisé dedans sur des shootings sportifs d’une journée entière s’il fait un peu froid …

        • Merci Joëlle pour ton retour d’expérience. Oui en effet il est possible de choisir un ampérage un peu plus élevé pour gagner en autonomie.
          Par contre, là où il faut faire très attention, c’est le voltage délivré : lui doit être strictement égal à celui de la batterie d’origine…

          • En effet…
            Et en fait, dès qu’on a choisi un fournisseur sérieux, et qu’on fait la recherche en fonction du modèle de son appareil, il n’y a plus de tracas. Mais il est clair qu’il faut être vigilant.
            Autre astuce aussi : dater la batterie au feutre noir quand on la reçoit… car ainsi quand on a l’impression qu’elle donne des signes de fatigue, 1 ou 2 ans plus tard, on sait pourquoi…

            Ca serait bien aussi que tu expliques à ceux qui ne connaissent pas le système les infos que tu peux échanger entre batterie et boîtier, justement sur le nombre de déclenchements etc..
            Tous les boîtiers ne le permettent pas je crois, mais c’est utile.. au moins pour 6 batteries, il retient les infos de 6 différentes.

          • Oui en effet, sur pas mal de boîtiers Canon (par exemple le 7D, 5DII et III, 6D, 7D, 60D, 70D…), il est possible d’enregistrer les batteries : c’est le menu « Info batterie » disponible dans un des menus principaux de configuration (icône « clé à molette »). Le premier écran de ce menu affiche des informations sur la batterie utilisée dans l’appareil :
            – l’autonomie restante (un pourcentage plus précis que l’icône de la pile avec les 4 barres de niveau de charge),
            – le nombre de déclenchements effectués avec la batterie (les vidéos ne sont pas prises en compte) / ce nombre repasse à zéro après une recharge
            – la capacité de recharge sur 3 niveaux (permet de savoir si la batterie est en fin de vie ou non)

            A noter que toutes les infos (autonomie, nombre de déclenchements et capacité de recharge) passent d’un boîtier à l’autre même si la batterie n’a pas été enregistrée.
            Une fois dans la première fenêtre du menu « Info batterie », si on appuie sur le bouton « info. », nous obtenons cette fois-ci une liste (par numéro de série) de toutes les batteries enregistrées sur l’appareil avec la date de dernière utilisation dans l’appareil et le dernier niveau de charge connu.
            Si la batterie en cours d’utilisation n’a pas été enregistrée, elle apparaît quand même en grisée et il suffit de sélectionner « Enregistrer » pour l’ajouter à la liste (jusqu’à 6, comme précisé par Joëlle).

  4. Bonsoir à tous,
    J’ai une question qui mérite d’être posée : que faire si le fabricant de l’appareil en question ne fabrique plus le modèle de batterie concerné depuis des années ? J’imagine qu’il est donc incontournable d’acheter une batterie générique…

    • Dans ce cas de figure, on pourrait se tourner vers le marché de l’occasion, ou en effet acheter une batterie générique.

      – Personnellement je ne me vois pas acheter une batterie d’occasion car on a tous pu constater que l’autonomie d’une batterie, son efficacité, diminue considérablement avec la répétition des cycles de charges et décharges.

      – Il reste en effet l’achat d’une batterie générique, à mon avis incontournable dans une telle situation. Au moment de l’achat en plus de bien vérifier que les caractéristiques correspondent bien à celles de la batterie d’origine, comme précisé dans l’article, je ferai aussi particulièrement attention à lire les éventuels retours clients (s’ils sont satisfaits ou non), je me méfierai des prix très bas par rapport à la concurrence et privilégierais si possible une marque générique assez connue.

  5. J’ai employé des batteries MTB aussi bien avec un caméscope panasonic qu’avec un compact sony dsc hx60 sans avoir jamais rencontré le moindre problème, aussi bien dans la durée d’utilisation que dans la qualité.

  6. Quand je lis ceci
    « Une mauvaise batterie peut entraîner des dommages à l’appareil photo ou au chargeur… ou pire, des blessures à l’utilisateur »

    Elle va nous mordre peut-être ?

Laisser un commentaire