Accueil » Matériel » Flash » La synchro flash second rideau

La synchro flash second rideau

Connaître et savoir régler la synchro flash second rideau s’avère essentiel pour réussir ses photos mélangeant flash et lumière ambiante sur un sujet en mouvement… nous allons voir quel est le principe de fonctionnement, l’intérêt de ce mode synchro flash second rideau et quand et comment concrètement activer ce mode.

Si vous n’êtes pas familier avec cette notion de synchronisation du flash, afin de bien comprendre ce qui va suivre, je vous invite à lire avant l’article Vitesse de synchronisation du flash.

Principe de fonctionnement de la synchro flash second rideau

Pour expliquer le principe de fonctionnement de la synchronisation flash second rideau, nous allons décrire précisément la phase d’ouverture de l’obturateur qui permet à la lumière d’atteindre le capteur lors d’une prise de vue. Nous en profiterons pour parler également de la synchro flash premier rideau (le mode synchro activé par défaut sur les appareils photo).

Pour une vitesse inférieure ou égale à la vitesse de synchronisation flash, voyons comment se décompose l’ouverture d’un obturateur à rideaux au moment du déclenchement d’un appareil photo reflex.

Avant de déclencher l’appareil : le premier rideau masque le capteur photosensible et le second rideau est placé au-dessus du premier.

  1. Au moment du déclenchement, le premier rideau du bas qui empêche la lumière d’arriver au capteur s’abaisse.
  2. Une fois le premier rideau en bas, le capteur est totalement découvert (la lumière peut l’atteindre sur toute sa surface). L’obturateur reste entièrement ouvert (le capteur est exposé dans sa totalité) pendant une durée plus ou moins longue selon le temps de pose choisi.
  3. Puis, après un certain temps (qui tient compte à la fois du temps de pose retenu et de l’exposition partielle du capteur pendant les déplacements des rideaux), le second rideau du haut s’abaisse pour masquer à nouveau le capteur.
  4. Une fois le second rideau totalement abaissé, la lumière ne peut plus atteindre le capteur. L’exposition est terminée.
  5. Les deux rideaux remontent ensuite ensemble pour retrouver leurs positions initiales respectives. L’appareil est prêt pour un nouveau déclenchement.

Les modes de synchronisation flash premier et second rideau indiquent l’instant précis où va se déclencher le flash lorsque l’obturateur est entièrement ouvert. Le flash pourra être déclenché au tout début (premier rideau) ou à la fin (second rideau) de cette phase où le capteur est exposé à la lumière dans son intégralité.

Donc pour revenir à nos étapes décrites ci-dessus :

  • Synchro flash premier rideau : le flash se déclenche à la fin de l’étape 1, au tout début de l’étape 2, dès que le premier rideau est complètement abaissé et donc que le capteur est entièrement exposé. L’éclair est émis en début d’exposition.
  • Synchro flash second rideau : le flash se déclenche à la fin de l’étape 2 (le capteur est encore totalement découvert), juste avant l’étape 3, c-a-d juste avant la fermeture de l’obturateur, autrement dit, avant que le second rideau ne s’abaisse. L’éclair est émis en fin d’exposition.

Utilité de la synchro flash second rideau

Maintenant que nous avons compris exactement à quel moment de l’ouverture est émis l’éclair du flash, voyons la différence de rendu entre une photo prise avec le flash réglé au premier rideau et une photo avec le mode synchro flash second rideau.

Exemple d’une chute d’objet

Dans le cas présent, j’ai fait tomber une boule en polystyrène.
Le schéma ci-dessous nous montre le résultat d’une prise de vue avec synchro 1er rideau (à gauche) et d’une photo avec synchro 2nd rideau (à droite).

Flash synchro premier et second rideau - chute d'un objet

Synchro premier rideau

A gauche sur le schéma : la traînée lumineuse se trouve devant l’objet en mouvement. La boule donne l’impression de remonter, d’aller en arrière. Visuellement, le sens du mouvement réel n’est pas respecté.

Explication technique : avec le mode premier rideau, le flash part dès le début de l’exposition, au début de la chute : l’éclair très rapide du flash impressionne la boule en début de chute (en haut). Ensuite l’objet continue sa course pendant que l’obturateur est toujours ouvert : la lumière ambiante qui se reflète sur la boule blanche va impressionner le capteur sous forme d’une traînée lumineuse.

Synchro second rideau

A droite sur le schéma : la traînée lumineuse se trouve derrière l’objet en mouvement. La boule semble bien tomber. Le sens du mouvement est bien respecté, cela semble visuellement cohérent et naturel.

Explication technique : avec le mode second rideau, c’est exactement l’inverse du cas précédent. L’objet commence à tomber au moment où l’obturateur est ouvert (mais le flash n’est pas encore déclenché) : en début d’exposition, la lumière ambiante qui se reflète sur la boule blanche forme une traînée lumineuse sur le capteur. En fin de course, avant que l’obturateur ne se ferme, le flash se déclenche. L’éclair très rapide du flash fige l’image de la boule sur le capteur juste avant la fin de l’exposition.

Exemple d’un véhicule en mouvement

Un autre exemple parlant : celui d’une voiture qui avance de nuit, phares allumés.

Flash synchro premier et second rideau - voiture en mouvement

Avec le flash en premier rideau, la photo donne l’impression que la voiture recule car les traînées lumineuses apparaissent devant. Le flash est émis en début d’exposition : il fige l’ensemble de la voiture sur le capteur puis la voiture continue d’avancer alors que l’obturateur est toujours ouvert (l’exposition se poursuit) : seules les parties les plus lumineuses (essentiellement les lumières des phares) vont s’impressionner sur le capteur jusqu’à la fin de l’exposition.

A l’inverse, une photo prise en mode second rideau souligne parfaitement le sens du mouvement avec des traînées lumineuses derrière la voiture qui avance. En début d’exposition, les phares de la voiture en mouvement vont impressionner le capteur, puis en fin d’exposition le flash va fixer l’image de la voiture sur la photo.

La synchro flash second rideau en pratique

Voyons plus précisément dans quelles conditions le mode synchro second rideau sera intéressant à utiliser et comment l’activer.

Les conditions nécessaires

Des exemples précédents, nous pouvons en déduire plusieurs conditions nécessaires pour une bonne utilisation du flash second rideau.

Un temps de pose assez long

Avec les appareils reflex, l’utilisation du flash impose déjà d’avoir une vitesse d’obturation plus lente que la vitesse de synchronisation du flash (voir à ce sujet l’article Vitesse de synchronisation du flash). Le mode de synchronisation second rideau supposera une vitesse encore plus lente que la vitesse synchro flash pour avoir un effet visible. En effet, si le temps d’ouverture de l’obturateur laisse juste le temps au flash de se déclencher, peu importe qu’il se déclenche en début ou fin d’obturation (en premier ou second rideau) puisque l’obturateur se fermera immédiatement sans laisser le temps à la lumière ambiante de s’imprimer sur le capteur (dans l’exemple de la voiture, les traînées des phares n’apparaitront pas puisque le temps d’exposition n’aura duré que le temps de l’éclair du flash).

C’est d’ailleurs pour cette raison très logique que certains appareils repassent automatiquement en mode synchronisation premier rideau si le temps de pose est trop court. Par exemple dans le mode d’emploi du Canon EOS 7D, on peut lire : « Avec une vitesse d’obturation supérieure à 1/30e de seconde, la synchronisation sur le premier rideau s’activera automatiquement ».

Donc, sauf à vouloir ajouter un flou de bougé en plus du mouvement du sujet, la pose relativement lente nécessitera l’utilisation d’un trépied pour éviter de modifier le cadrage en cours d’exposition. L’utilisation d’un trépied permettra d’avoir des traînées lumineuses qui reflètent le mouvement réel du sujet en mouvement (sans trépied, votre propre mouvement se répercutera sur le capteur et s’ajoutera à la trajectoire du sujet).

Un sujet en mouvement

Vous l’aurez compris, le mode flash synchro second rideau n’a vraiment d’intérêt que si le sujet photographié est en mouvement. Ce mode permettra de souligner le mouvement naturel du sujet par la présence de traînées lumineuses derrière le sujet.
Si le sujet est statique, que vous soyez en mode premier ou second rideau, n’a aucune importance, vous obtiendrez exactement la même photo. Avec le même temps d’exposition et la même intensité de flash, peu importe que le flash se déclenche en début ou en fin d’exposition puisque le sujet ne se déplace pas. Le flash éclairera le sujet et la lumière ambiante ne fera que compléter l’exposition du sujet qui n’aura pas changé de position sur le capteur. Aucune trace lumineuse ne viendra donc s’inscrire sur le capteur pendant l’exposition à la lumière ambiante.

A la limite, vous pourriez aussi utiliser ce mode sur un sujet statique en bougeant vous-même l’appareil pendant le temps d’exposition. Mais dans ce cas, le mode second rideau n’a plus autant d’intérêt. Il serait en effet possible d’obtenir le même résultat visuel qu’en mode synchro second rideau en utilisant le mode premier rideau mais en inversant simplement le sens de votre mouvement.

Un environnement favorable

Le mode second rideau permet de souligner le sens du mouvement du sujet par des traînées lumineuses. Mais qui dit traînées lumineuses, suppose un environnement plutôt sombre pour que ces traces lumineuses soit suffisamment visibles sur la photo (clair sur sombre). Ces traînées peuvent provenir d’une source lumineuse (phare d’une voiture) ou d’un objet clair qui réfléchit la lumière ambiante (objet blanc comme dans notre exemple de la boule en polystyrène).

Régler la synchro flash second rideau

La sélection du mode synchro second rideau se trouve normalement dans les menus des réglages associés au flash et en particulier dans les modes de synchronisation (méfiez-vous, ces menus sont rarement accessibles si vous travaillez avec les modes de prises de vue automatiques).

En cas de difficulté pour trouver ce mode, une recherche du terme « rideau », dans votre mode d’emploi devrait vous permettre d’identifier rapidement la partie expliquant la manipulation à effectuer. Pour désigner ce mode, le terme « rideau » sera associé au mot « second » (ou 2nd) ou encore à « deuxième » (ou 2e, 2eme).

Attention toutefois, certains appareils photo sont dotés d’un obturateur électronique sans rideau (c’est le cas notamment des appareils compacts). Même si dans ce cas, certaines marques utilisent quand même, par souci de simplification, le terme rideau (c’est le terme le plus connu et utilisé), d’autres emploieront un vocabulaire plus approprié comme « synchronisation arrière » (on trouve par exemple l’expression « Sync. Arrière » chez Sony). Il n’est d’ailleurs pas rare de voir sur les écrans digitaux (de l’appareil ou des flashs) le terme anglais « REAR » (arrière) pour désigner la synchronisation flash second rideau.
Chez Leica, même si le terme « rideau » est généralement présent pour rappel dans les modes d’emploi, la marque parle plutôt de synchronisation sur le début de l’exposition (équivalent à la synchro « premier rideau ») et de synchronisation sur la fin de l’exposition (équivalent à la synchro « second rideau »).

Représentations du mode synchro second rideau chez Nikon, Pentax et Canon

Exemple de représentations du mode synchro second rideau par marque

Si le choix du mode de synchronisation sur le second rideau se fera toujours sur l’appareil photo pour un flash intégré, avec des flashs externes, ce mode pourra parfois être sélectionné directement sur le flash lui-même (c’est le cas sur la plupart des flashs Canon mais pas sur les flashs Nikon où ce mode devra être sélectionné sur l’appareil photo).

Par exemple sur le Canon EOS 7D, pour régler le flash intégré sur le second rideau, il faudra aller dans le menu « Contrôle du flash » (dans le premier onglet prise de vue), puis choisir « Réglage fonct. flash intégré », menu « Synchro » et enfin choisir « 2e rideau ».

Avec un flash externe cobra comme le Canon Speedlite 430EX II, vous pourrez toujours passer par le menu de l’appareil photo en choisissant cette fois-ci « Réglage fonct. flash externe » ou bien activer directement le mode synchro 2nd rideau en appuyant simplement sur le bouton dédié du flash. Ce bouton permet d’alterner entre les modes de synchronisation premier, second rideau et synchro haute vitesse.

Et vous ?Avez-vous déjà utilisé le mode synchro flash second rideau ou l’avez-vous essayé suite à la lecture de cet article ? Dans quels cas utilisez-vous ce mode ?

NOTEZ L'ARTICLE (survolez l'étoile correspondante à la note puis cliquez dessus)
►| Note moyenne de 4 /5 attribuée par 54 votant(s) |

À propos de : Hervé (LuzPhotos)

Hervé Drouet, photographe professionnel au pays basque, spécialiste formation photo et rédacteur du blog LuzPhotos.

19 commentaires

  1. Jean-Paul Comparin

    Comme d’hab, c’est parfait!!!

  2. Jean-Paul Comparin

    Merci

  3. Patrick Bardon

    Encore un super tuto, clair et compréhensible par tous.
    Merci et bravo Hervé

  4. Merci Hervé pour ce tuto limpide fort bien argumenté.

  5. Super article, merci.
    J’utilise le flash au deuxième rideau aussi en d’autres circonstances, éclaircir une plage peu éclairée sur certaines prises de vue et contre jours sans oublier de régler la puissance du flash pour ne pas dénaturer l’éclairage ambiant.

    • Merci José !
      Oui, par contre il faut bien comprendre que si sur la photo il y a très peu de mouvements (cas d’un portrait posé par exemple), la différence visuelle entre une photo avec flash au premier et une autre avec option second rideau sera quasi invisible…

  6. Merci pour cet article très clair

  7. Bonjour! Ce mode est-il possible avec des flash studio?
    Merci d’avance!

    • Bonne question et réponse délicate…
      Il semble que la synchro 2nd rideau ne fonctionne pas forcément avec les flashs studio…
      Par exemple, dans le manuel d’utilisation du Nikon D850, on peut lire : « Vous ne pouvez pas utiliser la synchro sur le second rideau avec des systèmes de flashs de studio, car il est impossible d’obtenir une synchronisation correcte ».

      Le premier problème, par exemple sur mes boîtiers Canon (mais je pense que le souci se retrouve chez d’autres marques), c’est que le menu permettant d’activer l’option flash second rideau n’est accessible qu’avec le flash interne sorti (s’il existe), avec un flash compatible Canon ou éventuellement avec un transmetteur compatible et permettant l’option.

      Parfois certains émetteurs autorisent la synchro second rideau. Par exemple, le Kit émetteur/récepteur Radio Pixel King Pro semble compatible avec la synchro second rideau. L’émetteur se fixe au sabot flash de l’appareil et le récepteur doit se brancher sur le flash studio par la prise synchro PC.
      Chez Elinchrom, le modèle Skyport Plus HS permet aussi (selon le descriptif) un déclenchement du flash sur le second rideau pour les appareils photo Canon (uniquement).
      Bref, c’est à vérifier au cas par cas !

      Sinon, si le menu n’est pas accessible ou bien si cela ne fonctionne pas comme voulu, il existe une astuce assez facile à mettre en œuvre :
      • Utiliser le flash interne de l’appareil (ou un flash externe compatible)
      • Le mettre en mode manuel (pour éviter le pré-éclair du mode TTL et pour régler la puissance au mini si on veut éviter un impact visuel sur la photo) et activer le mode second rideau sur le boîtier.
      • Régler le ou les flashs studio en mode réception par la cellule optique intégrée : l’éclair du flash de l’appareil photo, déclenché au second rideau, provoquera le déclenchement des flashs studio.

  8. Merci beaucoup !
    Du coup j’ai carrément testé! Sur Nikon D750 j’ai activé le second rideau avec le flash interne ouvert, que j’ai de suite refermé. Ca a très bien fonctionné avec des flash elinchrom! Hallelujah 😀

  9. Bonjour Hervé
    Une matière obscure expliquée avec clarté . Merci . Je voudrais photographier le roulement des vagues avec une vitesse lente pour l’avoir un peu lisse mais je voudrais avoir le dernier moment où ça fait splash et où ça des gouttelettes qui jaillissent au- dessus du rouleau de la vague en net. IL y a donc deux vitesses différentes en mouvement : le roulis et le splash plus rapide . Pas évident … A trouver le bon timing si toutefois c’est faisable .
    Est-ce qu’un deuxième rideau peut être utile en me mettant pas trop loin de la vague et au télé ? Un grand merci d’avance

    • L’idée est intéressante mais me semble très difficile à mettre en pratique.

      Les effets de second rideau sont généralement réalisés avec peu de lumière pour que la lumière du flash ait une incidence réelle sur la photo finale (lumière du flash plus importante que la lumière ambiante) et que le mode de synchronisation puisse être utilisée grâce à une vitesse assez lente.

      En plein jour, on pourrait imaginer de fermer fortement le diaphragme, voire d’utiliser un filtre ND (gris neutre), s’il y a trop de lumière ambiante mais, dans ce cas, il faudra un flash assez puissant et une distance de prise de vue pas trop lointaine (sinon le flash n’aura pas d’incidence même à pleine puissance)… en admettant que le flash soit suffisamment puissant, le risque est alors d’avoir simplement une vague éclairée par le flash au second rideau, à la fin de la prise de vue, sans qu’il y ait présence sur l’image de la première phase du mouvement de la vague. Sans compter que, sauf à faire du flash déporté (pas simple sur ce sujet), l’éclairage frontale ne mettra sans doute pas en valeur la vague.

      Si au contraire, on privilégie la lumière ambiante par rapport à la lumière du flash, pas sûr que le coup de flash au second rideau est un effet vraiment visible par rapport à une photo sans flash.
      L’équilibre entre lumière ambiante (première phase du mouvement) et lumière du flash (fin du mouvement) me semble donc compliqué à trouver.

      Peut-être que l’idéal serait d’avoir un site où les vaques sont éclairées par des projecteurs en soirée (cela se fait dans certaines stations balnéaires, mais, là encore, la lumière sera sans doute très frontale…) et de faire une prise de vue avec une vitesse assez lente avec le flash réglé au second rideau pour essayer de figer la phase terminale (tout en ayant trace de la première phase grâce à l’éclairage ambiant).

      Bref, cela nécessiterait de faire des tests, mais cela me parait pas simple !

  10. bravo pour cette article très clair. je n’avais pas tout compris lors de mon stage Flash cobra de 4h !

  11. excellent article, merci, j’utilise aussi fréquemment le second rideau pour 3 raisons essentielles, capturer la lumière ambiante avec une vitesse basse comme des projos ds une salle de spectacle, figer le sujet en mouvement (exemple un danseur net tout en conservant le flou de ses mouvements), équilibrer la lumière sur le sujet, en effet un projo jaune c’est du monocolor 8-( sur les visages avec en plus un effet d’ombre sous le menton, les deux irrattrapables sur photoshop. J’ai remarqué que le flash neutralise cette problématique sans être perceptible. Mais attention à ce mettre en mode manuel, une fois qu’on a trouvé un bon équilibre, il ne faut plus bouger de place (de distance). Une fois qu’on a des photos correctes, on peut aussi s’amuser à baisser la vitesse. Il y aura plus de déchets, mais temps en temps on ressort une photo de ouf ! 😉

  12. alain Terrisse

    merci j’ai enfin compris le deuxième rideau .Par contre je n’arrive pas à ne déclencher que mon speedlite en flash déporté sans déclencher aussi le flash intégré.??
    Amitiés

    • Bonjour Alain,

      Une petite précision tout d’abord : avec tes appareils photo Canon EOS 70D ou 80D, en mode flash sans fil avec le flash intégré, ce dernier émettra toujours un éclair pour commander un ou plusieurs flashs externes.

      A toi ensuite de choisir si le flash intégré participe ou non à l’éclairage de ta scène.
      Pour que le flash interne commande uniquement un flash déporté externe sans éclairer le sujet, dans le menu « Contrôle du flash – Réglage fonct. flash intégré », il suffit d’activer « Fonc. sans fil » en choisissant le pictogramme du flash cobra externe seul (et non ceux avec le « : » ou le « + » suivi du pictogramme du flash intégré).
      En plus de ce réglage, il faudra bien sûr passer ton flash externe en mode esclave pour qu’il reçoive l’ordre du flash.

      D’autre part, pour tes tests et de manière générale lorsque l’éclairage de la scène doit être apporté par un ou plusieurs flashs, je te conseille vivement de passer en mode de prise de vue Manuel pour, dans ton cas, t’assurer que seul le flash externe éclaire le sujet (pas de lumière ambiante ni de lumière du flash interne) : fixe ta sensibilité (par exemple à 100 ISO), une ouverture type F/8 et règle ta vitesse d’obturation sur la vitesse de synchronisation de ton appareil (1/250s pour le 70D et 80D).

      En intérieur, avec ces paramètres d’exposition, une photo sans le flash externe (flash externe éteint ou non réglé en mode esclave) devrait être noire (le flash interne partira pour donner l’ordre mais n’éclairera pas le sujet).
      Cela te permettra de vérifier que le flash interne est bien réglé pour ne pas participer à la photo.
      Ensuite active ton flash externe en mode esclave et tu constateras que cette fois-ci ton sujet est bien éclairé par ce flash déporté (et uniquement lui). Tu verras aussi qu’aucune lumière frontale provenant de ton flash interne ne vient s’ajouter à ta composition.

  13. alain Terrisse

    lumineux comme d’hab.Merci

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque *

*