Accueil » Matériel » Objectif » Sigles et abréviations des objectifs Nikon

Sigles et abréviations des objectifs Nikon

Comprendre la signification des sigles et abréviations utilisés par Nikon pour décrire ses objectifs est indispensable pour ne pas se tromper lors de l’achat d’un objectif de la marque : le nom de l’objectif (par exemple : NIKKOR 70-200mm AF-S f/2.8 G ED VR II) vous renseignera sur ses caractéristiques essentielles. Comprendre ces abréviations facilite aussi la comparaison entre focales équivalentes (que ce soit au sein d’une même marque ou même entre marques différentes).

Vous avez remarqué dans le premier exemple donné, le nom de l’objectif utilise « NIKKOR » et non « NIKON ». Pour la petite histoire, au début des années 80, Nikon commercialisait ses objectifs sous l’appellation Nikon, pour les objectifs d’entrée de gamme (série E) et Nikkor, pour le haut de gamme.
A priori, cette distinction passa mal auprès du public qui associa la série E d’objectifs Nikon à une qualité et des performances médiocres. Cette constatation poussa probablement Nikon à utiliser uniquement la marque Nikkor pour commercialiser ses objectifs.
En tout état de cause, actuellement lorsque vous achetez un objectif de la marque Nikon, le nom « officiel » de cet objectif sera « Nikkor ». Et dans les faits, pour éviter toute confusion, la plupart des enseignes commerciales désignent un objectif du fabricant Nikon en commençant par « Nikon » suivi ou non de « Nikkor ». Bref, Nikon ou Nikkor, même combat !

Pour ce qui est du langage commun à toutes les marques (la focale en millimètres et l’ouverture maximale…) et aussi pour les équivalences de sigles entre marques, je vous renvoie à l’article « Sigles et abréviations des objectifs ». Grâce à de nombreux tableaux comparatifs, cet article vous facilitera la comparaison entres objectifs de marques différentes.

Les abréviations des objectifs Nikon

Voici la liste détaillée des sigles, abréviations et termes techniques utilisés chez Nikon.

Les montures Nikon : format DX et FX

D’un point de vue mécanique, depuis 1959, tous les objectifs ayant une monture à baïonnette de type F sont compatibles avec les reflex Nikon.

Monture DX pour capteur APS-C

Le terme « DX », signifie que l’objectif a été spécialement conçu pour un appareil photo à capteur APS-C. Pour rappel, Chez Nikon, la focale équivalente se calcule en multipliant la focale indiquée par le coefficient 1,5 (par exemple une focale de 200 mm sera équivalente à 300 mm).
Si un objectif DX est monté sur un appareil photo plein format (à capteur 24×36 mm), alors seule la partie centrale du capteur sera utilisée (une zone d’environ 16 x 24 mm). Attention, dans ce cas, la définition de la photo sera largement réduite. Sur un Nikon D800 ou D810 présentant une haute définition (capteur de 36 millions de pixels), les dimensions de la photo passeront de 7360 x 4912 pixels (36 MP) à 4800 x 3200 px (soit 15,36 MP).

Monture plein format (FX)

Chez Nikon, le sigle décrivant un objectif compatible avec le format 24x36mm est « FX ». Mais dans les faits, ce terme n’est pas utilisé dans le nom de l’objectif. C’est donc l’absence du terme « DX » qui indique qu’il s’agit d’un objectif adapté au format FX.
Un tel objectif sera parfaitement compatible avec les boîtiers à capteur APS-C. Là encore, il suffira d’appliquer le coefficient multiplicateur de 1,5 pour connaître la focale équivalente.

Les Moteurs autofocus

Le nom des objectifs chez Nikon commence normalement par le type de mise au point suivi du format (le sigle DX ou l’absence de ce sigle, qui indique alors la compatibilité avec le format FX) :

Moteur AF-S

Moteur autoFocus Nikon SWM (Silent Wave Motor) pour objectifs Nikkor AF-SAF-S – AutoFocus SWM : objectif équipé d’un AutoFocus (mise au point automatique) avec moteur SWM (Silent Wave Motor). Avec ce type de moteur, la mise au point est rapide, précise et quasi-silencieuse. Le moteur SWM permet habituellement la retouche de point (ajustement manuel de la mise au point sans avoir à débrayer l’autofocus).
La grande majorité des objectifs Nikon utilisent cette technologie. Le nom des objectifs Nikon commence donc très souvent par « AF-S ».

Moteur AF-P

AF-P (« P » pour Pulse) : Nouvelle motorisation apparue début 2016. Comme chez Canon avec son STM qui était apparue en 2012, il s’agit d’un moteur pas-à-pas (stepping motor) particulièrement adapté à la vidéo. La mise au point se fait sans à-coups, de façon fluide et pratiquement sans bruit mécanique.

Exemples :

  • AF-P DX NIKKOR 18-55mm f/3.5-5.6G
  • AF-P DX NIKKOR 18-55mm f/3.5-5.6G VR
  • AF-P DX NIKKOR 70-300mm f/4.5-6.3G ED
  • AF-P DX NIKKOR 70-300mm f/4.5-6.3G ED VR
Attention, pour l’instant ces objectifs sont compatibles avec très peu d’appareils photo Nikon.
Par exemple, l’objectif AF-P DX NIKKOR 70-300mm f/4.5-6.3G ED (VR ou non) est actuellement compatible avec les gammes D3000, D5000 et D7000 uniquement à partir des modèles D3300, D5200 et D7100 et également avec le Nikon D500. D’autre part, une mise à jour du firmware de ces appareils peut être nécessaire.

Moteur AF

AF – AutoFocus : objectif pourvu d’un AutoFocus. Sans autre précision, il s’agit d’un mécanisme plus ancien et moins efficace que le système SWM décrit ci-dessus.

A noter que le sigle « Ai » (Automatic maximum aperture Indexing) était réservé aux objectifs à mise au point manuelle. Ces objectifs ne figurent plus au catalogue Nikon mais peuvent se retrouver sur le marché de l’occasion.

Stabilisation VR

Stabilisateur d’image optique Nikon VR (Vibration Reduction)VR – Vibration Reduction : Indique que l’objectif intègre un stabilisateur d’image optique pour corriger les vibrations indésirables de l’appareil photo. Avec ce système, lors d’une prise de vue à main levée, vous pouvez éviter le flou de bougé même en utilisant une vitesse d’obturation basse.
Selon l’objectif et la génération du système de stabilisation (VR ou VR II), le gain de stabilité peut aller de 2,5 à 4,5 valeurs de vitesse (selon Nikon).

Attention, dans le nom de l’optique, le numéro de version (voir le dernier point de la partie suivante) s’applique à l’optique et non au système de stabilisation.

Objectifs particuliers

Micro – Objectif macro

Micro : chez Nikon, les objectifs spécialisés pour la macrophotographie utilisent le terme « Micro ».

Exemples :

  • AF Micro-Nikkor 60mm f/2.8D
  • AF-S DX Micro NIKKOR 85mm f/3.5G ED VR
  • AF-S VR Micro-Nikkor 105mm f/2.8G IF-ED
  • AF Micro-Nikkor 200mm f/4D IF-ED

PC-E – Objectif à bascule et à décentrement

PC-E – Perspective Control Electromagnetic diaphragm : Objectif à décentrement (permet de corriger les effets de perspective) et à bascule (permet d’obtenir une grande profondeur de champ même avec une grande ouverture). Ces objectifs ont une mise au point manuelle et sont généralement utilisés en photo d’architecture.

3 objectifs PC-E sont proposés au catalogue Nikon (de 24 à 85 mm) dont deux sont aussi des objectifs macro :

  • PC-E NIKKOR 24mm f/3.5D ED
  • PC-E Micro NIKKOR 45mm f/2.8D ED
  • PC-E Micro NIKKOR 85mm f/2.8D

Objectif fisheye

Objectif fisheye (terme anglais qui se traduit par « œil de poisson ») également appelé objectif « hypergone » : Objectif photographique ayant une distance focale très courte et qui couvre donc un angle de vue très large (jusqu’à 180°). L’image obtenue est déformée avec un effet circulaire (toutes les lignes droites éloignées du centre sont fortement courbées).

A ce jour, Nikon propose 2 objectifs fisheye à son catalogue :

  • AF DX Fisheye-Nikkor 10.5mm f/2.8G ED (pour capteur APS-C, sa focale équivaut approximativement à un 16 mm)
  • AF Fisheye-Nikkor 16mm f/2.8D

Objectif DC

DC – Defocus image Control : Objectif intégrant la technologie de contrôle de défocalisation qui permet de régler, grâce à une bague dédiée, le degré de flou artistique au premier plan ou à l’arrière-plan d’une image (les aberrations sphériques). Très appréciés des portraitistes, ces objectifs permettent de travailler l’aspect des flous d’arrière-plan (le « bokeh »).

Actuellement, Nikon propose 2 objectifs de ce type à son catalogue :

  • AF DC-Nikkor 105mm f/2D
  • AF DC-Nikkor 135mm f/2D

Version des objectifs

Version d’objectifs II ou III : certains objectifs sont parfois remplacés par des versions optimisées plus récentes. Le chiffre indiquant la version est alors placé à la fin du nom de l’objectif.

Par exemple :

  • AF-S DX Zoom-Nikkor 18-55mm f/3.5-5.6G ED II
  • AF-S NIKKOR 70-200mm f/2.8G ED VR II
  • AF-S NIKKOR 300mm f/2.8G ED VR II

Attention, même si ce numéro de version est souvent accolé au sigle VR de la stabilisation optique, ce numéro décrit avant tout la version de l’optique, pas nécessairement celle du système de stabilisation (même si cela peut correspondre). Par exemple, l’objectif AF-S VR DX Nikkor 18-200mm f/3.5-5.6G IF-ED est doté de la deuxième génération de stabilisation (il faut lire la fiche technique pour le savoir), de même que son remplaçant (deuxième version de l’optique) le AF-S DX NIKKOR 18-200mm f/3.5-5.6G ED VR II.

A noter que pour l’instant, la version 3 (III) n’a, à ma connaissance, pas encore été utilisée pour des objectifs. En revanche, les téléconvertisseurs AF-S TC-14E et 20E portent déjà ce numéro (exemple : téléconvertisseur AF-S TC-20E III).

Les lettres rattachées à l’ouverture (D, G et E)

Dans le nom d’un objectif Nikkor, la lettre E, D ou G est directement rattachée à l’information de l’ouverture maximale de l’objectif.

Par exemple : AF Nikkor 14mm f/2.8D ED ou AF-S NIKKOR 24-85mm f/3.5-4.5G ED VR

Voici la signification de ces 3 lettres :

Objectifs type D

D – Distance information : Les objectifs de type D transmettent à l’appareil photo l’information de la distance qui sépare le sujet (sur lequel est faite la mise au point) du boîtier (système interne relié à la bague de mise au point de l’objectif). Cette information de distance améliore la précision de l’exposition avec la mesure matricielle 3D II/III et avec le flash en mode i-TTL (dosage flash/ambiance). Sur les objectifs de ce type, pour pouvoir régler l’ouverture directement depuis la molette de votre boîtier, vous devez au préalable verrouiller la bague d’ouverture sur l’ouverture minimale (grand chiffre).

Exemples :

  • AF Nikkor 14mm f/2.8D ED
  • AF-S Zoom-Nikkor 17-35mm f/2.8D IF-ED
  • PC-E NIKKOR 24mm f/3.5D ED
  • AF Nikkor 50mm f/1.4D
  • AF Micro-Nikkor 60mm f/2.8D
  • AF Nikkor 85mm f/1.8D
  • AF DC-Nikkor 135mm f/2D
  • AF Micro-Nikkor 200mm f/4D IF-ED

Objectifs type G

G : les objectifs de type G n’ont pas de bague de réglage de l’ouverture. La sélection de l’ouverture ne pourra donc s’effectuer qu’à partir de l’appareil photo. Comme pour les objectifs de type D, l’information de distance est transmise à l’appareil.

Exemples :

  • AF DX Fisheye-Nikkor 10.5mm f/2.8G ED
  • AF-P DX NIKKOR 18-55mm f/3.5-5.6G VR
  • AF-S DX NIKKOR 18–300mm f/3.5–6.3G ED VR
  • AF-S NIKKOR 24mm f/1.8G ED
  • AF-S DX NIKKOR 55-200mm f/4-5.6G ED VR II
  • AF-P DX NIKKOR 70-300mm f/4.5-6.3G ED
  • AF-S NIKKOR 85 mm f/1.8G

Objectifs type E

E – Electromagnetic diaphragm : Les objectifs de type E intègrent un mécanisme de diaphragme électromagnétique qui procure un contrôle extrêmement précis des lamelles d’ouverture (traditionnellement, les lamelles du diaphragme sont activées par des leviers de tringlerie mécanique). Ce mécanisme, inauguré avec le téléobjectif AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR, améliore en particulier la stabilité de l’exposition automatique lors des prises de vue en mode rafale. Il s’avère également très efficace lors de l’utilisation d’un téléconvertisseur. Là encore, comme pour les objectifs de type G et D, l’information de distance est transmise à l’appareil.

Exemples :

  • AF-S DX NIKKOR 16-80mm f/2.8-4E ED VR
  • AF-S NIKKOR 24–70mm f/2.8E ED VR
  • AF-S NIKKOR 105mm f/1.4E ED
  • AF-S NIKKOR 200–500mm f/5.6E ED VR
  • AF-S NIKKOR 300mm f/4E PF ED VR
  • AF-S NIKKOR 400mm f/2.8E FL ED VR
  • AF-S NIKKOR 500mm f/4E FL ED VR
  • AF-S NIKKOR 600mm f/4E FL ED VR

Abréviations concernant les lentilles

ED – Lentilles à faible dispersion

ED / Super ED – Extra-low Dispersion : les lentilles ED, caractérisées par une très faible dispersion de la lumière, minimisent les aberrations chromatiques. Le verre Super ED est une version encore plus aboutie du verre ED. La présence de verre « Super ED » ne sera pas précisée dans la dénomination de l’objectif. Dans ce cas, seul le sigle « ED » sera présent (il faudra consulter le descriptif pour savoir s’il s’agit de verres « ED » ou de verres « Super ED »).

Par exemple, les objectifs AF-S NIKKOR 80-400mm f/4.5-5.6G ED VR et AF-S VR Nikkor 200mm f/2G IF-ED comportent des lentilles Super ED.

FL – Lentille en fluorine

FL – Fluorite Lenses : matériau avec d’excellentes qualités optiques et plus léger que le verre optique (en anglais on parle de « Fluorite Lenses »). Il ne faut pas confondre avec le traitement du même nom (en anglais « Fluorine Coating ») qui s’applique sur une lentille (voir la partie « Autres caractéristiques sans sigle »).

Actuellement chez Nikon des lentilles en fluorine ont été utilisées dans seulement les 2 téléobjectifs haut de gamme suivants :

  • AF-S NIKKOR 400mm f/2.8E FL ED VR
  • AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR

PF – Lentille de Fresnel

PF – Phase Fresnel lens : l’utilisation d’une lentille de Fresnel permet de créer des objectifs plus compacts et légers sans sacrifier à la qualité des images.

L’objectif AF-S NIKKOR 300mm f/4E PF ED VR est le tout premier objectif NIKKOR à monture F à être équipé de ce type de lentille.

Caractéristiques ne figurant pas dans le nom de l’objectif

Ces abréviations ne sont généralement pas utilisées dans le nom des objectifs mais se retrouvent en revanche très souvent dans le descriptif détaillé de l’optique.

AS – Lentilles asphériques

AS – Aspherical Lens : La plupart des objectifs Nikon utilisent des lentilles asphériques qui corrigent des aberrations optiques telles que les distorsions et aberrations sphériques. L’utilisation de ce type de lentilles favorise une netteté et un contraste uniforme sur la totalité de la zone de l’image.

HRI – Lentille à indice de réfraction élevé

HRI – High Refractive Index lens : Une lentille à haut indice de réfraction corrige à la fois les aberrations sphériques et de courbure. En remplaçant plusieurs lentilles standards, elle permet la création d’objectifs plus compacts.

L’objectif AF-S DX NIKKOR 55-300mm f/4.5-5.6G ED VR intègre pour la première fois cette nouvelle lentille à la gamme NIKKOR.

N – Traitement nanocristal

Avantages du traitement nanocristal des objectifs Nikon (abréviation N)N – Nano Crystal Coat : composé de plusieurs couches de particules nanométriques cristallisées, ce traitement améliore la netteté des images en réduisant les reflets, les lumières parasites et les images fantômes à l’intérieur de l’objectif. Le « N » de nanocristal, s’il ne figure pas dans le nom de l’objectif, se retrouve par contre gravé sur le fût de l’objectif.

IF – Mise au point interne

IF – Internal Focusing : La mise au point se fait par déplacement d’un groupe de lentilles situé entre la lentille frontale et l’arrière de l’objectif. Avec ce système, lors de la mise au point, la longueur de l’objectif ne change pas et surtout l’avant de l’objectif sur lequel se fixe les filtres ne tourne pas (les réglages des filtres ne sont pas modifiés). Dans de rares cas, ce sigle est utilisé dans le nom de l’objectif.

RF – Mise au point arrière

RF – Rear Focusing : Il s’agit d’une variante du système IF précédent. La mise au point se fait par déplacement d’un groupe de lentilles situé à l’arrière de l’objectif. L’autofocus fonctionne de manière plus fluide et rapide. Ce système équipe un certain nombre d’objectifs Nikkor à focale fixe.

CRC – Système de correction pour mise au point rapprochée

CRC – Close-Range Correction : ce système permet d’augmenter la plage de mise au point tout en préservant une excellente qualité d’image pour les plans rapprochés.

SIC – Traitement antireflet multicouche

SIC – Super Integrated Coating : traitement anti-reflet multicouches.
Traitement antireflet multicouche qui limite les reflets et les images parasites pour garantir des images détaillées et contrastées. Ce traitement est appliqué sur toute la gamme actuelle des objectifs Nikkor.

ML – Verre de protection en forme de ménisque

ML – Meniscus Protective Lens : ce verre, en forme de ménisque incurvé, limite l’apparition de lumières parasites et améliore ainsi la netteté des images. Il équipe généralement les supers téléobjectifs lumineux.

RD – Diaphragme circulaire

RD – Rounded Diaphragm : le diaphragme circulaire permet d’avoir des effets de flou très esthétiques (contrairement au diaphragme dont les lames forment une ouverture polygonale).

Autres caractéristiques sans sigle

Traitement fluorine

Le traitement fluorine des lentilles (en anglais « Fluorine Coating ») évite l’adhérence de la poussière et de l’eau. En plus de faciliter le nettoyage des lentilles, il augmente aussi leur résistance et leurs propriétés anti-reflet.

Haut de gamme

Aucun sigle particulier n’est associé au haut de gamme chez Nikon. Seul un liseré doré sur le fût noir de l’objectif vous indiquera que vous êtes en présence d’une optique Nikon haut de gamme.

Tableau récapitulatif des sigles des objectifs Nikon

SigleDéfinition
Type d’autofocus
AF-SObjectif équipé d’un AutoFocus avec moteur rapide et silencieux SWM (Silent Wave Motor)
AF-PObjectif équipé de la nouvelle motorisation autofocus adaptée à la vidéo
AFObjectif avec AutoFocus (système autre que le SWM)
Objectifs spéciaux
PC-EObjectif à bascule et à décentrement (mise au point manuelle). Ce sigle ne sera donc pas précédé de AF ou AF-S comme les sigles ci-dessous.
MicroObjectif macro
fisheyeObjectif fisheye (ou hypergone)
DCObjectif avec contrôle de défocalisation
Monture
DXObjectif spécialement conçu pour un appareil photo à capteur APS-C.
L’absence de ce sigle indiquera qu’il s’agit d’un objectif adapté au format FX (24x36mm).
Lettre après l’ouverture maximale
DTransmission de l’information de la distance qui sépare le sujet du boîtier
GAbsence de bague de réglage de l’ouverture
EMécanisme de diaphragme électromagnétique
Type de lentilles
EDLentilles à faible dispersion (Extra-low Dispersion)
FLLentille en fluorine
PFLentille de Fresnel
Stabilisation et version
VRstabilisateur d’image optique (Vibration Reduction).
II / IIIPour une focale donnée (de même caractéristiques), indique le numéro de version de l’objectif après la première version.

Exemples de noms d’objectifs Nikon décryptés

En vous référant aux parties précédentes, vous êtes maintenant capables de décrypter n’importe quel objectif Nikon (enfin Nikkor 🙂 ). Prenons trois exemples.

AF-S NIKKOR 24mm f/1.4G ED

De cette dénomination, nous pouvons déduire les caractéristiques suivantes :

  • AF-S : Objectif équipé d’un AutoFocus SWM.
  • Absence de sigle DX : l’objectif est compatible avec un boîtier plein format FX (capteur 24x36mm). Il pourra aussi être utilisé sur un boîtier à capteur APS-C. Dans ce cas, il suffira d’appliquer le coefficient multiplicateur de 1,5 pour connaître la focale équivalente (cf. ci-dessous).
  • 24mm : Il s’agit d’une focale fixe de 24mm (donc équivalent à une focale de 36 mm sur format APS-C en appliquant le coefficient de 1,5).
  • f/1,4 : L’objectif est lumineux. Pour rappel, plus le nombre (« f/nombre ») est petit et plus l’ouverture est grande et donc l’objectif lumineux (et inversement).
  • G : La lettre indique que l’objectif ne dispose pas de bague de réglage du diaphragme. L’ouverture devra donc être réglée directement à partir du boîtier.
  • ED : Cet objectif dispose de lentilles à faible dispersion.

AF-S DX NIKKOR 18-200mm f/3.5-5.6G ED VR II

Nous pouvons en déduire les éléments suivants :

  • AF-S : Comme dans le cas précédent, l’objectif est équipé d’un AutoFocus SWM.
  • DX : Objectif spécialement conçu pour un appareil photo à capteur APS-C. Monté sur un boîtier plein format FX, seule une petite partie du capteur sera utilisée (l’image résultante aura une plus faible définition).
  • 18-200mm : Il s’agit d’un zoom allant de 18 mm (grand angle) à 200 mm (équivalent à un zoom 27-300mm sur format APS-C en appliquant le coefficient de 1,5).
  • f/3.5-5.6 : L’objectif n’est pas très lumineux et l’ouverture maximale varie en fonction de la focale. Au grand angle (18 mm) l’ouverture maximale sera de f/3,5 et à l’autre extrémité (200 mm) l’ouverture sera plus réduite (elle passe à f/5,6).
  • G : Comme précédemment, la lettre indique que l’objectif ne dispose pas de bague de réglage du diaphragme. L’ouverture devra donc être réglée directement à partir du boîtier.
  • ED : Cet objectif dispose de lentilles à faible dispersion.
  • VR : L’optique est stabilisée.
  • II : il s’agit de la deuxième version de cette optique.

AF Micro-Nikkor 60mm f/2.8D

Cette appellation, nous informe sur les points suivants :

  • AF : Objectif avec AutoFocus (mais sans le moteur SWM).
  • Absence de sigle DX : l’objectif est compatible avec un boîtier plein format FX (capteur 24x36mm).
  • 60mm : Il s’agit d’une focale fixe de 60mm (équivalente à une focale de 90 mm sur format APS-C en appliquant le coefficient de 1,5).
  • f/2,8 : L’objectif est plutôt lumineux.
  • D : L’information de la distance (sujet-boîtier) sera transmise à l’appareil. La présence de cette lettre plutôt que des lettres G ou E nous renseigne aussi indirectement sur la présence d’une bague de réglage du diaphragme.
▼ CET ARTICLE VOUS A PLU, DITES LE EN LE NOTANT :
►| Note moyenne de 4.3 /5 attribuée par 18 votant(s) |

À propos de : Hervé (LuzPhotos)

Hervé Drouet, photographe professionnel au pays basque, spécialiste formation photo et rédacteur du blog LuzPhotos.

2 commentaires

  1. Bonjour

    Merci pour toutes ces explications bien précise encore un tutoriel extra
    @bientôt

  2. Une petite mise à jour pour ajouter quelques exemples et surtout le sigle « AF-P » correspondant à la nouvelle motorisation autofocus Nikon adaptée à la vidéo.

Laisser un commentaire