Accueil » Prise de vue » Les bases » Les modes d’exposition : priorité ouverture, vitesse, mode manuel…

Les modes d’exposition : priorité ouverture, vitesse, mode manuel…

Mode d'exposition - Molette de sélection sur le mode "Av - Priorité ouverture"Parmi les réglages de votre appareil photo, le choix du mode d’exposition (ou de prise de vue) est essentiel pour maîtriser le rendu visuel de vos photos. Les modes d’exposition permettent au photographe de choisir comment régler les 3 paramètres constitutifs de l’exposition : l’ouverture, le temps de pose (ou vitesse d’obturation) et la sensibilité. Par exemple, si vous souhaitez ajuster la profondeur de champ (la zone de netteté), vous allez opter pour le mode priorité ouverture, choisir vous-même la valeur d’ouverture du diaphragme et l’appareil se chargera de régler la vitesse pour avoir une exposition équilibrée.

Si vous connaissez mal les grands impacts visuels des paramètres d’exposition (flou, profondeur de champ, bruit numérique…), vous pouvez consulter mon guide (téléchargeable gratuitement) « Les 10 commandements pour progresser en photo » dans lequel une partie y est consacrée.
Et si vous avez encore du mal à comprendre l’interaction entre les 3 paramètres d’exposition, n’hésitez pas à lire ou relire les articles suivants :

Je vous présente ici les modes de prise de vue les plus courants que l’on retrouve sur la plupart des appareils photo. Pour chaque mode d’exposition je répondrai aux 3 questions suivantes :

  1. Comment fonctionne ce mode de prise de vue ? Pour chaque mode, même s’il y a parfois quelques petites différences mineures entre marques, il existe des principes de fonctionnement et d’utilisation communs.
  2. Comment reconnaître ce mode ? Appellation, icône, lettre ou sigle utilisés pour identifier ce mode…
  3. Quand utiliser ce mode d’exposition ? Dans cette partie, je vous donnerai des exemples de situations où le mode peut être utilisé.

En règle générale, les modes de prises de vue sont très facilement accessibles :

  • Très fréquemment, ils sont directement sélectionnables en tournant une molette disposée sur le haut de votre appareil photo (il suffit de placer le mode choisi en face d’un repère).
  • Sur certains boîtiers, il faudra appuyez sur un bouton « Mode » pour choisir dans un menu le mode d’exposition désiré (c’est notamment le cas de certains boîtiers chez Nikon).

Mode automatique

Comment fonctionne le mode automatique ?

Mode d'exposition - Molette de sélection sur le mode "A - Automatique"Comme son nom le suggère, c’est l’appareil qui va choisir seul les paramètres d’exposition. Il fait tous les choix techniques (et donc indirectement artistiques) pour vous : il choisit la sensibilité, l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation. Ce choix est imposé et ne peut être modifié.
Sachez aussi qu’en plus de choisir les paramètres d’exposition, l’appareil choisira pour vous le mode de mesure d’exposition, la balance des blancs, l’endroit où sera faite la mise au point, l’utilisation ou non du flash… Dans ce mode vous n’aurez quasiment aucun réglage accessible. Bref vous n’avez plus qu’à vous occuper de cadrer et de déclencher au bon moment. C’est le mode « cerveau au repos », c’est l’appareil qui gère tout pour vous !

Comment reconnaître le mode automatique ?

Ce mode de prise de vue est souvent représenté par un rectangle vert (rempli chez Pentax, évidé chez Canon). A la place de ce rectangle, c’est parfois un icône représentant un appareil photo et/ou le terme « AUTO » qui est utilisé.

Attention, sur certains boîtiers visant une clientèle experte ou pro, ce mode de prise de vue n’existe tout simplement pas. C’est par exemple le cas des boîtiers Nikon D800 et Canon 1DX. Dans ce cas, le mode qui s’en rapprochera le plus sera le mode programme (voir la seconde partie).

Quand utiliser le mode automatique ?

Je ne vous cache pas que ce n’est pas mon mode préféré 🙂 mais, si vous êtes un peu perdus dans les différents réglages, ce mode d’exposition peut vous rendre service. Par exemple, si vous voulez faire rapidement une photo (un instant éphémère à ne pas louper) et que dans la précipitation, vous ne savez plus trop quels réglages adopter, vous pouvez toujours vous rabattre sur ce mode. Les appareils étant de plus en plus « intelligents », il est probable que la photo soit plutôt réussie…
L’avantage c’est que vous pourrez vous concentrer sur votre sujet, sur le cadrage et la composition de votre photo (et c’est déjà beaucoup) sans vous prendre la tête avec des considérations un peu plus techniques… l’inconvénient c’est que l’appareil risque de faire des choix qui ne vous conviendront peut-être pas (focus au mauvais endroit, profondeur de champ inadaptée au sujet, vitesse trop lente pour le sujet en mouvement…).

Vous l’avez compris, c’est le mode le plus simple à utiliser mais aussi celui qui offre le moins de maîtrise sur le rendu de votre photo… Donc si vous souhaitez contrôler un minimum le rendu visuel de votre photo, autant dire qu’il faudra un jour ou l’autre vous intéresser aux autres modes de prise de vue !

Attention, si vous avez l’habitude de prendre vos photos au format RAW (voir l’article sur les différents formats de prise de vue pour en apprendre plus à ce sujet), sur certains appareils, le passage en mode automatique va jusqu’à imposer le format JPEG même si, à la base, vous aviez choisi le format RAW !

Mode programme

Comment fonctionne le mode programme ?

Mode d'exposition - Molette de sélection sur le mode "Programme"Avec le mode programme (P), pour une sensibilité choisie, l’appareil va proposer un couple ouverture et vitesse adapté à la scène photographiée. Mais à la différence du mode tout automatique, vous avez accès à beaucoup plus de réglages : correction d’exposition, balance des blancs, mode de mesure, mode autofocus (en continu ou non) … et concernant les paramètres d’exposition, vous pouvez notamment fixer une valeur pour la sensibilité ISO alors qu’elle est automatiquement choisie en mode automatique.
Et, autre point très important, sur la plupart des appareils photo présentant ce mode de prise de vue, vous pourrez choisir de décaler manuellement le couple ouverture/vitesse proposé par l’appareil, tout en gardant une exposition équivalente. En tournant la molette de réglage dans un sens ou dans l’autre vous allez donc pouvoir choisir la vitesse ou l’ouverture que vous souhaitez. L’autre paramètre d’exposition (par exemple l’ouverture si vous avez choisi de régler la vitesse) compensera automatiquement ce choix pour garder la même exposition.

Comment reconnaître le mode programme ?

L’appellation de ce mode d’exposition diffère quelque peu selon les marques mais le terme « programme » reste commun aux différentes marques et pour toutes, c’est la lettre « P » qui sert à identifier ce mode.

  • Programme d’exposition automatique (Canon)
  • Auto programmé (Nikon)
  • Programme mode EA (Panasonic)
  • Hyper-program (Pentax)
  • Programme Auto (Sony)

Quand utiliser le mode programme ?

Avec ce mode vous pouvez laisser faire l’appareil mais contrairement au mode automatique, vous avez la possibilité de reprendre la main sur les réglages proposés par défaut. Vous pouvez par exemple choisir un autre couple ouverture/vitesse mais aussi effectuer une correction d’exposition si vous n’êtes pas d’accord avec la mesure de votre appareil. Les réglages ne sont pas imposés comme avec le mode automatique : l’appareil fait une proposition que vous pouvez modifier.
Ce mode est, à mon avis, à privilégier par rapport au mode automatique : il présente les avantages du mode automatique (simplicité et rapidité) sans son principal défaut (paramètres d’exposition non modifiables) .
Comme pour le mode automatique, le mode programme pourra donc être utilisé si vous avez besoin d’être très réactif (une scène éphémère que vous ne voulez pas laisser passer). Ce mode pourra par exemple parfaitement convenir à la photo de rue où il permettra d’être réactif tout en gardant une bonne maîtrise des paramètres d’exposition et donc du visuel de vos photos. Si le sujet se déplace rapidement et que vous souhaitez le figer sur la photo, vous pourrez augmenter la vitesse d’obturation (une ouverture plus grande sera alors choisie pour compenser la nouvelle vitesse). Si vous voulez une faible profondeur de champ pour faire un portrait, comme dans l’exemple précédent, vous pourrez aussi décaler le couple ouverture/vitesse dans le même sens pour avoir une plus grande ouverture du diaphragme (le temps de pose sera plus court pour compenser la plus grande ouverture).

Avec ce mode d’exposition vous pouvez commencer à exprimer votre créativité, à choisir le rendu de vos photos… en contrepartie, il sera aussi plus facile de faire des erreurs d’exposition : par exemple, vous aviez fixé la sensibilité à 100 ISO pour réaliser des photos à l’extérieur puis vous décidez de faire quelques photos à l’intérieur : si vous restez à cette sensibilité, même si l’appareil va choisir la plus grande ouverture possible pour faire rentrer le maximum de lumière, la vitesse lente, nécessaire pour avoir une exposition équilibrée, a toute les chances de provoquer un flou de bougé et/ou de mouvement si votre sujet est mobile. Avec le mode automatique, l’appareil aurait choisi de lui-même de monter en sensibilité, voire même, si nécessaire, de déclencher le flash pour éviter d’avoir une photo floue à cause d’un temps de pose trop long. Le mode programme vous redonne la main sur votre appareil mais nécessite d’être plus attentif aux réglages choisis pour éviter les mauvaises surprises.

Mode priorité ouverture

Comment fonctionne le mode priorité ouverture ?

Mode d'exposition - Molette de sélection sur le mode "Av - Priorité ouverture"Le photographe choisit l’ouverture du diaphragme et l’appareil fait automatiquement varier le temps de pose (ou vitesse d’obturation) en fonction de la sensibilité et de la luminosité de la scène photographiée. Le nom de ce mode est explicite : la priorité est donnée à l’ouverture. Les autres paramètres seront donc choisis automatiquement en fonction de celle-ci. Comme avec le mode programme, la sensibilité peut être fixée à une valeur donnée ou bien réglée en mode automatique (c’est l’appareil qui choisira la valeur). Vous pouvez choisir de fixer la sensibilité (l’appareil ajustera alors l’exposition en jouant uniquement sur le temps de pose) ou bien de la mettre en automatique (l’appareil pourra alors jouer à la fois sur le temps de pose et la sensibilité pour trouver une exposition équilibrée avec l’ouverture imposée).

Comment reconnaître le mode priorité ouverture ?

C’est normalement la lettre A qui est utilisée. Elle fait référence au terme anglais « Aperture » qui signifie « ouverture ». Chez Canon et Pentax, la lettre est suivie de « v » pour « value » (valeur en anglais).

  • A : Nikon, Olympus, Panasonic, Sony…
  • Av : Canon et Pentax

Quand utiliser le mode priorité ouverture ?

Mode d'exposition priorité ouverture - faible profondeur de champCe mode permet de faire varier la profondeur de champ. On choisira une grande ouverture (petits chiffres comme f/2,8 f/4) pour une petite profondeur de champ (zone de netteté réduite) et à l’inverse, une petite ouverture (grand chiffre f/11, f/16, f/22…) permettra d’obtenir une grande profondeur de champ (grande zone de netteté).
Le mode priorité ouverture sera donc particulièrement adapté à la photo de portrait (une faible profondeur de champ permet de faire ressortir le sujet sur un fond flou) ou à la photo de paysage (où une grande profondeur de champ est généralement utilisée).
L’effet visuel lié à la variation de la profondeur de champ étant particulièrement important en photo, le mode priorité ouverture est, à juste titre, l’un des modes les plus utilisés par les photographes.

Mode priorité vitesse

Comment fonctionne le mode priorité vitesse ?

Mode d'exposition - Molette de sélection sur le mode "Tv - Priorité vitesse"Le photographe choisit le temps de pose (ou vitesse d’obturation) et l’appareil fait automatiquement varier l’ouverture (le diaphragme) en fonction de la sensibilité et de la luminosité de la scène photographiée. Le mode de fonctionnement est comparable au mode priorité ouverture mais cette fois-ci la priorité est donnée à la vitesse. Là encore la sensibilité pourra être fixée (seule l’ouverture sera alors ajustée automatiquement) ou non (l’ouverture et la sensibilité seront automatiquement choisies par l’appareil pour assurer une bonne exposition avec la vitesse imposée).

Comment reconnaître le mode priorité vitesse ?

La lettre S (pour « Speed », « vitesse » en anglais) ou T sont utilisées (« T » pour Time, « temps »)

  • S : Nikon, Olympus, Panasonic, Sony…
  • Tv (« Tv » pour « Time value » en anglais) : Canon et Pentax

Quand utiliser le mode priorité vitesse ?

Ce mode s’avère particulièrement utile pour choisir le rendu esthétique de sujets en mouvements :

  • il permet de traduire visuellement le mouvement par un flou directionnel (avec une vitesse lente) : des effets de filé sur un cycliste, de flou sur l’eau d’une fontaine…
  • ou, à l’inverse, de figer une action rapide (avec une vitesse élevée) : pour des photos de sport par exemple…

Mode d'exposition priorité vitesse - choix de la vitesse pour avoir l'hélicoptère net et les pales flouesVous l’avez compris, grâce à ce mode vous pourrez trouver la vitesse idéale pour effectuer un filé (le sujet en mouvement est net avec un flou directionnel dans le fond qui donne une impression de vitesse)… ou bien encore, par exemple, la bonne vitesse pour avoir un hélicoptère net sans toutefois figer les pales (si sur la photo les pales sont arrêtées, nous aurons la désagréable impression que l’hélicoptère ne devrait pas être en l’air et qu’il va tomber comme une pierre…). Pour bien comprendre ce dernier cas, vous pouvez lire l’article « Comment photographier un hélicoptère en vol ».

Mode manuel

Mode d'exposition - Molette de sélection sur le mode "M - Manuel"Ah, le mode manuel… le saint Graal inaccessible pour certains, le faire-valoir pour afficher leur expertise pour d’autres… D’un côté, il y a ceux qui pensent que ce mode est trop compliqué pour eux et de l’autre, ceux qui ne jurent que par ce mode en allant jusqu’à bouder voire à dénigrer les autres modes d’exposition…
Comme souvent, il y a un juste milieu entre ces deux positions extrêmes… le mode manuel n’est pas si difficile à utiliser et il peut être très utile voire indispensable dans certaines situations.

Comment fonctionne le mode manuel ?

Si vous maniez déjà les autres modes de prise de vue et avez bien compris la mécanique d’interaction entre les paramètres d’exposition, ce mode ne devrait pas vous poser de difficultés. Avec le mode manuel, c’est à vous de choisir la vitesse d’obturation, l’ouverture et la sensibilité. Mais rassurez-vous, l’indicateur d’exposition permet de savoir si, selon la mesure d’exposition de l’appareil, la photo sera correctement exposée (curseur au milieu), sous-exposée (curseur à gauche) ou surexposée (curseur à droite). Il suffira de modifier un ou plusieurs des paramètres d’exposition pour caler le curseur au milieu de l’indicateur d’exposition pour partir d’une exposition moyenne. Rien ne vous empêche ensuite de modifier cette exposition moyenne mesurée par la cellule de votre appareil. L’appareil ne modifiera pas votre choix, même si sa mesure d’exposition lui indique que la photo sera mal exposée (sur ou sous-exposée). Alors que, dans les modes automatiques et semi-automatiques la mesure d’exposition de l’appareil est utilisée pour régler un ou plusieurs paramètres d’exposition, dans le mode manuel, cette mesure n’est qu’une simple indication, un repère pour aider l’utilisateur à faire ses propres réglages.

Comment reconnaître le mode manuel ?

Cette fois, les constructeurs s’accordent sur l’appellation et la lettre : « M » pour Manuel (ou « Manual » en anglais) !

Quand utiliser le mode manuel ?

L’avantage ou, selon les situations, l’inconvénient du mode manuel, c’est que votre exposition ne bouge pas même si vous changez votre cadrage ou si la luminosité de la scène photographiée change… Dans les autres modes, si la mesure d’exposition de l’appareil détecte un changement, il va faire varier un paramètre. Au contraire, avec le mode manuel, même si l’indicateur d’exposition indique un changement d’exposition, l’exposition elle-même ne variera pas (sauf si vous avez choisi le mode automatique pour la sensibilité).

Le mode manuel s’avère donc particulièrement intéressant à utiliser lorsque les conditions lumineuses de prise de vue sont stables (par exemple photos de sport en gymnase).
Contrairement aux modes précédents, en mode manuel l’exposition ne varie pas automatiquement : tant que vous ne changez pas votre réglage vous même, la quantité de lumière qui atteint le capteur sera toujours la même. Donc si votre première photo est bien exposée et que la lumière et votre orientation par rapport à celle-ci changent pas ou peu, toutes les autres photos seront également parfaitement exposées. Comme précisé plus haut, l’exposition sera identique sur toutes les photos, même si la mesure d’exposition elle, pourra varier en fonction des tonalités de votre sujet, du déplacement de celui-ci dans le cadre ou encore si vous zoomez.. Toute votre série de photos présentera la même exposition (votre travail en post-traitement en sera facilité).

Le mode manuel sera aussi le mode à utiliser si vous voulez que l’éclairage de la scène soit apporté par un ou plusieurs flashes. C’est d’ailleurs le mode privilégié en studio où, par définition, la lumière est maîtrisée et stable (que ce soit avec de la lumière continue ou avec des flashes).

La correction d’exposition avec le mode Manuel : chez Canon, sauf rares exceptions, la correction d’exposition n’est pas disponible avec le mode manuel. Plutôt logique puisque nous pouvons directement effectuer une sous-exposition ou une surexposition en jouant sur les paramètres (ouverture, vitesse et sensibilité). Ce parti pris est par contre beaucoup plus discutable lorsque nous choisissons de mettre la sensibilité en automatique avec le mode Manuel. Dans ce cas précis, l’appareil cherchera à caler l’exposition en fonction de la mesure de la cellule de l’appareil (curseur au milieu de l’indicateur d’exposition) et il ne sera donc pas possible de sous-exposer ou surexposer sans fixer la sensibilité ISO. Seuls certains rares boîtiers de chez Canon comme le 1DX et le 7D mark II permettent d’effectuer une correction d’exposition en mode manuel… dommage.

Mode Bulb

Comment fonctionne le mode Bulb ?

Mode d'exposition - Molette de sélection sur le mode "B - Bulb"Le mode d’exposition pose longue, généralement appelé mode « Bulb » ou « pose B », permet de photographier des scènes nécessitant une longue exposition (notamment des scènes de nuit). Ce mode permet en particulier d’aller au-delà d’un temps de pose de 30 secondes (la limite habituelle des modes semi-automatiques). Avec ce mode, l’obturateur reste ouvert (le temps de pose s’écoule) tant que vous appuyez sur le déclencheur. Pour éviter le flou de bougé, il faudra bien sûr poser votre appareil ou utiliser un trépied. L’utilisation d’une télécommande sera également très pratique voire indispensable pour ne pas faire bouger l’appareil au moment du déclenchement.

Sur certains boîtiers, en plus de la pose B (Bulb) il existe une pose T (Time) qui permet aussi de faire une pose au-delà de 30 secondes. A la différence du mode Bulb, il ne faut pas laisser appuyer le bouton du déclencheur. Le premier appui sur le déclencheur ouvre l’obturateur (début du temps de pose) et un nouvel appui sur le déclencheur ferme l’obturateur (fin du temps de pose). Même si votre boîtier n’a pas de mode T, avec le mode Bulb, une simple télécommande filaire qui autorise à bloquer le déclencheur permet d’avoir un mode de fonctionnement équivalent (on bloque le bouton au moment du déclenchement et on le débloque pour terminer l’exposition).

Comment reconnaître le mode Bulb ?

Ce mode est habituellement associé à la lettre « B ». Parfois c’est le terme « Bulb » qui est directement utilisé. L’accès à ce mode peut généralement se faire de deux manières différentes :

  • Sur certain boîtier ce mode est directement accessible à partir de la molette de sélection des modes (lettre « B »).
  • Sur d’autres boîtiers, il faudra passer par le mode manuel et sélectionner une vitesse supérieure à 30 secondes. Le terme « Bulb » apparaîtra alors à la place du temps de pose.

Quand utiliser le mode Bulb ?

Mode d'exposition Bulb - Photo d'un feu d'artificeCe mode sert à réaliser des poses longues de plus de 30 secondes. Vous pouvez photographier des scènes de nuits, photographier des éclairs, un feu d’artifice ou encore faire du light painting
Il peut aussi se révéler indispensable avec des filtres gris neutres à forte densité qui augmentent considérablement le temps d’exposition. Pour savoir quel type de photos vous pouvez faire avec ce genre de filtre, je vous invite à lire l’article Filtre ND (gris neutre) : utilité et utilisation.

Et vous ?Parmi ces modes d’exposition, quel est celui que vous utilisez le plus, le moins ? En utilisez-vous d’autres ?

Téléchargez le guide gratuit du blog

Guide gratuit

Cet article fait partie d’une série d'articles traitant des bases de la photo. Comprendre les notions expliquées ici sera indispensable pour reprendre la main sur votre appareil photo et progresser dans votre pratique photographique.

Tout le monde peut "prendre des photos" mais ce n'est pas "faire de la photo"... Si vous voulez vraiment avancer dans votre pratique photographique, il faudra nécessairement sortir du mode tout automatique pour faire les photos que vous voulez ; c’est un des conseils que je développe dans le guide « Les 10 commandements pour progresser en photo ».

Si vous souhaitez avoir une démarche globale pour réellement faire de meilleures photos, vous pouvez télécharger gratuitement ce guide simplement en vous inscrivant à la newsletter du blog !

NOTEZ L'ARTICLE (survolez l'étoile correspondante à la note puis cliquez dessus)
►| Note moyenne de 3.5 /5 attribuée par 15 votant(s) |

À propos de : Hervé (LuzPhotos)

Hervé Drouet, photographe professionnel au pays basque, spécialiste formation photo et rédacteur du blog LuzPhotos.

9 commentaires

  1. Slt Hervé
    Merci pour ce tutoriel c’est une bonne piqure de rappel…

  2. Bonsoir Hervé,
    Merci pour ce tuto qu’il fait bon de relire.
    J’utilise surtout la vitesse et l’ouverture. Pour l’instant je ne suis pas trop à l’aise avec Manuel.
    Chaque chose en son temps.

  3. merci… merci beaucoup, j’utilise surtout le mode AV… j’ai tenté « manuel »… sans grand succès, faudrait que je m’y remette !

  4. Bonjour
    Merci pour cet article. Pouvez-vous préciser cette phrase ? « Si la lumière et votre orientation par rapport à celle-ci changent peu, même si les tonalités de votre sujet varient ou si votre sujet bouge dans le cadre ou encore que vous zoomez, la mesure d’exposition variera mais pas votre exposition. »

    En voulant utiliser le mode M, je vois que le posemètre bouge tout le temps dès que je bouge un petit peu par rapport à mon sujet et ayant la même source de lumière. Donc je ne comprends pas bien, est-ce que l’exposition est modifiée elle aussi ? Faut-il ramener le curseur du posemètre sur 0 avant de déclencher ?

    Merci de m’éclairer.
    cordialement

    • Oui c’est vrai que cette phrase est un peu longue et n’est pas super claire. Je vais essayer de dire plus simplement ce que j’avais essayé d’expliquer. Je viens d’ailleurs de remplacer cette phrase dans l’article par le texte suivant (plus long mais j’espère plus compréhensible) :

      Contrairement aux modes précédents, en mode manuel l’exposition ne varie pas automatiquement : tant que vous ne changez pas votre réglage vous même, la quantité de lumière qui atteint le capteur sera toujours la même. Donc si votre première photo est bien exposée et que lumière et votre orientation par rapport à celle-ci changent pas ou peu, toutes les autres photos seront également parfaitement exposées. L’exposition sera identique sur toutes les photos, même si la mesure d’exposition elle, pourra varier en fonction des tonalités de votre sujet, du déplacement de celui-ci dans le cadre ou encore si vous zoomez.

      Et pour répondre précisément à vos interrogations :

      • « En voulant utiliser le mode M, je vois que le posemètre bouge tout le temps dès que je bouge un petit peu par rapport à mon sujet et ayant la même source de lumière. » :
      oui l’appareil mesure la lumière réfléchie, donc selon les tonalités et l’importance respective de chacune d’elles dans le cadre, la mesure de l’appareil va varier même si la source de lumière est stable.

      • « est-ce que l’exposition est modifiée elle aussi ? » :
      non c’est justement l’intérêt (et parfois la difficulté) du mode manuel.

      • « Faut-il ramener le curseur du posemètre sur 0 avant de déclencher ? » :
      non, si vous avez ajusté une première fois votre exposition, ce n’est ensuite plus nécessaire d’y toucher (et c’est même l’intérêt de ce mode) si les conditions lumineuses ne changent pas. Toutes les autres photos seront bien exposées, même si le posemètre indique une sous ou surexposition.
      Au contraire, si vous tenez systématiquement compte des indications du posemètre (de la mesure d’exposition donnée par le boîtier) en vous efforçant de toujours ramener le curseur au centre, alors autant vous mettre dans un mode automatique (puisque l’exposition retenue sera en fin de compte celle choisie par le boîtier)…

      J’espère avoir été plus clair.

  5. Bonjour Hervé.

    Merci pour cet article complet et simple même pour les débutants comme moi.

    J’ai acheté un canon 1200d samedi dernier et j’ai commencé à tâtonner les différents modes de l’appareil.

    Quand je me mets en mode programme et que j’ajoute le flash, je ne peux plus modifier le couple vitesse/ouverture avec la molette…

    J’aimerai bien comprendre pourquoi et comment faire.

    Un grand merci d’avance.
    Lucie

    • Bonjour Lucie,

      Oui c’est normal, chez Canon en mode exposition Programme avec le flash intégré, la vitesse d’obturation et l’ouverture sont réglées automatiquement mais le décalage de programme ne fonctionne pas.
      Vous pourrez d’ailleurs trouver cette petite phrase dans votre manuel (p. 83) : « Le décalage de programme ne peut pas être utilisé avec le flash » (c’est comme ça, il faut faire avec).
      Par contre, contrairement au mode tout automatique, il sera tout à fait possible de faire une correction d’exposition pour la lumière ambiante et/ou le flash.

      En fait, avec le flash, pour mieux maîtriser les paramètres d’exposition, il faudra plutôt passer par le mode d’exposition vitesse, ouverture ou mieux le mode manuel : dans ce dernier mode c’est le flash qui apporte l’éclairage principal mais il sera tout de même possible de jouer sur les paramètres d’exposition pour faire un mélange flash / lumière ambiante.

  6. Hervé, merci pour ces éclaircissements.
    C’est beaucoup plus explicite avec la modification que vous venez d’apporter ! C’est l’une des explications les plus claires que j’ai lu, dernièrement, sur le mode Manuel.

    Si je peux me permettre, dans ce passage je crois que vous avez oublié un mot (votre ? la ?) devant lumière.
    Je cite : « Donc si votre première photo est bien exposée et que lumière et votre orientation par rapport à celle-ci… ».

    Demain je vais m’amuser à utiliser le mode M !

    Bonne continuation !

Laisser un commentaire