Accueil » Matériel » Protections photo contre la pluie

Protections photo contre la pluie

En plus de faire quelques photos et vidéos de la tempête, ce début de semaine fut l’occasion de tester une protection pour appareil reflex contre la pluie et un pantalon photo que je n’avais pas encore éprouvé avec autant de pluie.

Protection contre la pluie Rainsleeve OpTech

Ce fût le jour idéal pour ressortir une vraie protection contre la pluie que j’avais achetée il y a déjà quelques temps (ça me change du grand sac congélation que j’utilisais avant avec un élastique…) pour protéger mon reflex. En l’occurrence l’appareil photo est un 5D mark III. Il est bien protégé par des joints d’étanchéité mais, vu les conditions, je ne regrette pas d’avoir rajouté la protection notamment pour couvrir l’objectif Sigma 24-70mm F2.8 que j’ai utilisé pour l’occasion.

Même si l’installation n’est pas compliquée je vous conseille vivement de la faire tranquillement, bien à l’abri avant de sortir sur le terrain (chez vous ou dans la voiture) :

  1. Enlevez d’abord l’œilleton de votre appareil,
  2. Glissez l’appareil dans le sac, avec le côté ficelle à l’avant de l’objectif.
  3. Positionnez le petit trou dans le plastique bien en face du viseur et remettez l’œilleton pour coincer le plastique.
  4. Utilisez le système de serrage avec la ficelle à l’avant de l’objectif au niveau du pare-soleil (je le répète très souvent à mes stagiaires, le pare-soleil n’est pas là que pour protéger des rayons du soleil !).

Voilà, vous êtes prêt à affronter les éléments !

Le système du trou avec l’œilleton est simple mais efficace : cela permet d’avoir une vrai visibilité dans le viseur (je vous déconseille la vision au travers d’un plastique : testé et non approuvé !) et cela maintien en position la protection. Par contre, même en faisant attention, il est probable qu’au bout de plusieurs utilisations le plastique finira par se déchirer… un inconvénient qui me semble acceptable au vu du prix assez bas par rapport à d’autres protection contre la pluie, d’autant plus qu’un plastique plus épais n’aurait sans doute pas permis de repositionner l’œilleton…
Sachez qu’il existe aussi une protection contre la pluie qui permet de protéger un appareil équipé d’un flash cobra.

Protection contre la pluie Rainsleeve OPTechAu début j’avais mis la protection avec mon objectif 70-200mm mais finalement sur le terrain, j’ai changé d’avis pour mettre un 24-70mm plus adapté au contexte. Après avoir trouvé un abri, le changement d’optique s’est révélé assez délicat mais faisable. Le plastique est prévu pour couvrir même des longues focales et cela gêne un peu pour des focales plus courtes. Mais c’est le prix de la polyvalence. Parmi les autres petits inconvénients : le système n’est pas très pratique avec la courroie (j’ai une courroie en néoprène assez large et épaisse et dans ce cas, c’est plutôt gênant). Une dragonne sangle poignet serait sans doute idéale avec ce type de protection.

Pour conclure, cette protection contre la pluie (en fait, elles sont vendues par 2) dépanne bien et permet de gagner en souplesse et en efficacité par rapport aux solutions type système-D. Pour ma part j’en ai toujours une dans le sac au cas où : ça pèse rien et ça prend que très peu de place.

Pantalon photo Stealth Gear

Il y maintenant quelques mois j’avais acheté le pantalon multisaison photo Stealth Gear Falcon. La marque hollandaise Stealth Gear conçoit du matériel, accessoires et vêtements pour les photographes naturalistes.

J’ai déjà pu tester ce pantalon lors de randonnées :

  • la couleur est discrète bien adaptée à la photographie animalière (ce n’est pas à proprement parler une tenue de camouflage mais cela reste un vêtement discret, en forêt notamment),
  • Bonnes finitions, coutures solides (j’ai juste un des boutons prévus pour d’éventuelles bretelles qui a un fil un peu défait, rien de bien embêtant…)
  • la toile est assez épaisse et protège bien de la végétation,
  • la toile est imperméabilisée et respirante,
  • le pantalon est agréable à porter (élastique au niveau de la taille),
  • il a pleins de poches : 6 au total, 2 à l’arrière (avec rabat et fermeture éclair), deux devant et deux autres grandes au niveau des cuisses (les deux avec rabats et une avec fermeture éclair). C’est toujours pratique en randonnée photo pour avoir du petit matériel photo rapidement accessible (portable, cartes mémoire, batterie de rechange, chiffon, lenspen, filtres…),
  • le bas du pantalon peut être resserré avec des velcros : pratique avec des chaussures montantes ou des bottes. Mais inutile si comme moi vous faites l’erreur d’avoir des chaussures basses un jour de pluie : la pluie va gentiment ruisseler le long du pantalon et vous mouiller les pieds. A la prochaine tempête, je prends directement les bottes !
  • et le petit plus que je trouve vraiment bien trouvé : les genouillères. en plus d’être renforcée, la zone des genoux peut contenir une mousse (les mousses fournies peuvent s’enlever facilement si vous préférez). Un petit détail qui va grandement améliorer votre confort si comme moi vous vous retrouvez souvent près du sol pour faire des photos. Les amateurs de macrophotographie apprécieront particulièrement !

Lors de la dernière tempête sur la côte basque, j’ai pu le mettre à l’épreuve avec de gros vents et de fortes pluies. Je n’ai pas vraiment été mouillé (sauf au niveau des pieds car j’avais fait l’erreur de mettre des chaussures basses comme je vous l’ai dit plus haut) mais j’avais l’impression de l’être avec une sensation de froid assez désagréable (avec le vent la toile froide du pantalon mouillé avait tendance à coller à la peau…) : donc sensation très mitigée. Je pense que ce n’est pas l’idéal pour affronter une pluie battante sur plus d’une heure

Autre petit point négatif : derrière les genoux, aux pliures, la teinte d’origine s’est un peu estompée : au lieu du vert d’origine il y a des sortes de rayures un peu marron. D’un autre côté, ça participe à améliorer la tenue de camouflage 🙂 Pas très gênant à mes yeux pour un pantalon à porter avant tout dans la nature.

Reste aussi, le prix plutôt élevé (autour de 90-100 euros). Un peu cher mais, pour ma part, je pense qu’il me suivra longtemps. Pour ceux qui ne veulent pas mettre autant dans un pantalon, vous pouvez peut-être trouver des vêtements avec des caractéristiques similaires dans les rayons pêche et chasse des grands magasins de sport (pas sûr par contre que vous les trouverez avec genouillères).

En conclusion, c’est un très bon pantalon photo tout terrain, agréable à porter, solide et fonctionnel (pleins de poches) qui vous permettra de pratiquer la photo confortablement tant que les conditions météo ne sont pas extrêmes.

Les liens présentés dans cet article sont des liens affiliés. J’ai choisi de vous mettre directement ce type de liens pour 2 raisons :

  • Vous faire gagner du temps
  • Récupérer une petite commission : pour vous c’est transparent, vous ne payez pas plus cher et pour moi, si plusieurs personnes achètent par ces liens, cela finira par me rapporter un peu… une petite compensation par rapport au temps que je passe à vous préparer de bons articles 😉

Et vous ?Avez-vous un équipement photo particulier pour vous protéger de la pluie ?

▼ CET ARTICLE VOUS A PLU, DITES LE EN LE NOTANT :
►| Note moyenne de 4.7 /5 attribuée par 3 votant(s) |

Téléchargez le guide gratuit du blog

Guide gratuit

Vous souhaitez faire de plus belles photos sans nécessairement avoir à investir dans un nouvel appareil plus performant que celui que vous avez actuellement... bonne nouvelle, c'est tout à fait possible ! Et oui, heureusement la valeur d’un photographe ne se mesure pas à la valeur de son matériel photo !

Quel que soit votre équipement photo actuel, si vous souhaitez passer à la vitesse supérieure dans votre pratique photographique ("faire de la photos" et non "prendre des photos"), il faudra nécessairement savoir reprendre la main sur les automatismes de votre appareil ; c’est un des conseils que je développe dans le guide « Les 10 commandements pour progresser en photo ».

Si vous cherchez de bons conseils, une démarche globale pour véritablement progresser en photo, vous pouvez télécharger gratuitement le guide simplement en vous inscrivant à la newsletter du blog !


À propos de : Hervé (LuzPhotos)

Hervé Drouet, photographe professionnel au pays basque, spécialiste formation photo et rédacteur du blog LuzPhotos.

Laisser un commentaire